J’ai profité de ma randonnée bivouac du côté de Chamonix il y-a quelques semaines pour tester ma nouvelle veste Patagonia Ultralight Down Hoody, une veste qui me faisait baver depuis pas mal de temps déjà et que j’avais vraiment envie de tester. Après plusieurs sorties avec dont cette rando bivouac, j’ai voulu tirer quelques conclusions sur cette veste pour savoir si oui ou non, elle pourrait devenir la veste que j’emporterais partout avec moi en voyage, je recherchais une veste compacte, légère et chaude à mettre sous un coupe-vent ou seule lorsque les températures se rafraichissent.

Test Patagonia Ultralight Down Hoody

J’ai toujours suivi de près les activités de Patagonia, autant pour les initiatives écologiques développées par la marque Californienne que pour les athlètes qu’ils suivent dans des endroits toujours incroyables. Une vraie inspiration, le genre de marque au « spirit » comme on en trouve plus beaucoup, je trouve. En plus elle supporte des gens comme Jeremy Koreski, Chris Burkard, Foster Huntington, des inspirations au quotidien, alors vous imaginez bien 🙂 Si vous voulez en savoir plus sur Patagonia, je vous conseille d’ailleurs de relire l’article que j’avais consacré au film 180° SOUTH.

Sur le papier, cette veste Ultralight Down Hoody s’annonçait comme idéale pour les soirées fraiches en bivouac ou les réveils avant que le soleil ne franchisse l’horizon. Parfait c’est ce que je cherchais. J’ai préparé mon sac pour cette rando avec tout le matos pour faire des photos et bivouaquer, sans oublier la veste. Premier bon point : son faible encombrement une fois empactée dans sa petite poche et son poids ridicule : 264g. On ne la sent pas.

Test Patagonia Ultralight Down Hoody

Arrivé au parking des Grands Montets, le soleil était à son zénith et la chaleur ambiante était plus qu’agréable. Elle nous suivra jusqu’à notre point final : le Lac Blanc à 2300m d’altitude, au coeur des Aiguilles Rouges. Pas besoin de la veste pour monter, en revanche une fois les 900m de dénivelé avalés avec une arrivée en fin de journée, l’air s’est vraiment rafraichit. Le tout couplé à la transpiration, il ne fait pas bon trainer trop longtemps avec les vêtements portés à la montée. Le changement de vêtements sur le bord du lac à 2300m d’altitude est plutôt… frais (!). Le temps d’enfiler un T-shirt en mérinos et la veste Patagonia, me voilà déjà entrain de me réchauffer. Deuxième bon point, le froid accumulé à la fatigue commençaient à m’affaiblir, la veste s’est chargée de me tenir chaud et de recharger les batteries avant de planter le bivouac et assister à un coucher de soleil incroyable sur la chaine du Mont Blanc.

Test Patagonia Ultralight Down Hoody Test Patagonia Ultralight Down Hoody

Pour le côté technique, l’Ultralight Down Hoody est garnie en duvet d’oie de 800CUIN, le duvet possède un meilleur ratio chaleur / poids / encombrements que les isolants synthétiques. Le tissu extérieur en nylon ripstop est traité avec un apprêt déperlant durable (DWR) Deluge®. La veste n’est pas impérméable, qu’on se le dise, si vous prenez une grosse averse, prévoyez une veste imperméable à enfiler par dessus, néanmoins si l’air est humide ou une légère pluie vous surprend, la veste ne s’imprègne pas de la pluie, mais laisse perler les gouttes vers l’extérieur.

La veste possède un cordon à la base, à resserer pour éviter aux courants d’air ou à la neige de venir se glisser dans le dos. On retrouve une poche poitrine et deux poches frontales pour se réchauffer les mains. C’est une veste sans fioriture très bien finie, j’ai pu la comparer à ces équivalents dans d’autres marques, la finition reste au dessus selon moi.

Test Patagonia Ultralight Down Hoody

J’ai vraiment apprécié :

  • La finition du produit
  • Le ratio (bluffant!) poids / encombrement / qualité d’isolation
  • La capuche qui permet de garder la tête au chaud

J’ai moins aimé :

  • Le tissu extérieur parait fragile, attention à ne pas s’accrocher dans des épines ou des roches saillantes au risque de déchirer la veste.

Test Patagonia Ultralight Down Hoody Test Patagonia Ultralight Down Hoody

Cette veste m’a vraiment bluffé, c’est une veste dont on prend soin de toute façon, donc pour le tissu fragile, il suffit de faire attention un minimum et le tour est joué. C’est une veste que je me vois même emporter dans des conditions similaires à celles ressenties au Cap Nord en mars dernier : -10°c avec -20°c ressenti à cause du vent, en complément d’un coupe vent imperméable. Pour le reste, la veste ne me quitte plus, même comme veste de tous les jours. Elle a plus que rempli sa mission. Si vous recherchez une veste légère, compacte comme veste de voyage à emporter pour des randonnées, des soirées fraiches (autour de 0°c) ou comme soutien thermique en complément d’un coupe vent dans des destinations plus fraiches comme les pays scandinaves ou la Patagonie, c’est selon moi le compromis idéal : poids / encombrement / isolation.

Photos : Julien / The PixFmr