Un soir, je suis rentré, j’ai tweeté. Tu m’as répondu, on a papoté. On s’est parlé jusque tard dans la nuit. Le soleil s’est levé, on est partis se coucher. On s’est recontacté au réveil, on a pas arrêté, on a continué. Je me suis dit que c’était chouette, tout s’est enchainé.

On s’est rencontrés à Paris, j’aimais pas cette ville. On s’est perdus dans Paris. On a beaucoup ri.
Famille, boulot, amis : « mais tu parles à qui ? ». J’ai pas répondu, j’ai souri. On s’est écrit.
J’ai repris des billets pour Paris, on s’est marré. On a regardé le calendrier. On a coché le 23 août. On a foncé.

paris

Tu m’as fait faire des photos bizarres de nos reflets. J’ai aimé. Je t’ai montré la voie lactée. T’as adoré.
T’étais stressée pour tes partiels. J’ai déménagé. On a quand même rigolé. T’étais moins stressée.
Tu t’es bouffée les doigts. J’ai râlé. Tu m’as dit « babache ». J’ai pas aimé.
On a couru sous la pluie. On a ri. On est parti chez LaDurée. On a tout mangé.

L’histoire était lancée. On s’est pas arrêtés. Je suis revenu. On a vécu.
J’étais un pro des transports à Paris. J’ai pris le mauvais bus. J’ai compris que j’étais pas un pro des transports à Paris.
J’ai tapé peluche et pelican. Péloche n’est jamais sorti. Tu t’es moquée. On l’a développé. On s’est marré.
T’as sauté dans le premier train. J’ai raté le barbecue. On s’est baigné. C’était moins raté.

Tu es venue à Chevroux. On a fait les cons. On est parti sur notre spot secret. On s’est encore marrés.
On devait partir en Finlande. On ira pas en Finlande. J’ai sorti « je répète pour les deux du fond ». T’as souri.
On a fait du lightpainting. T’as été meilleure que moi. On a quand même pris du jus de litchi. On a encore rigolé.
Je t’ai dit des blagues pourries. T’as même ri. Tu m’as surnommé Marty. J’ai moins ri.
J’ai bu mon premier Starbucks. T’as pas compris. T’es venue à la campagne. Du coup t’as compris.

paris3

Je suis revenu à Paris. On a feuilleté des carnets. On a pas trouvé.
On a repris un Starbucks. Ca nous a consolé. On s’est posé sur les quais. On a fini par rentrer.
On a pas vu le soleil se coucher. On a fait des photos. Y-avait du Bokeh. Je me suis dit que c’était parfait.
Tu m’as appris l’argentique. J’ai adoré. Je t’ai montré Instagram. T’as fini par craquer.
On a pris des photos. Parfois floues. Parfois nettes. On s’est bien marré.
T’as failli rater ton train. J’ai presque manqué mon avion. On aurait eu l’air con. Mais c’est passé.
Finalement t’es rentrée. C’était à mon tour de monter. On s’est pas beaucoup reposé. On s’est vraiment marré. Le temps a filé. J’ai rien vu passer.

T’as traversé un océan. Je t’ai dit « Tu vas me manquer ».
Ce matin, je me suis levé. Il était jeudi chez toi, vendredi ici. On s’est écrit. On a papoté. On s’est parlé jusque tard dans la journée. On s’est encore marré.
Ca m’a rappelé des souvenirs. J’ai souri. Je me suis dit que c’était pas fini. J’ai relu mon article, je me suis dit que c’était chouette.
Je revu les photos. Je me suis dit qu’on était un sacré duo. J’ai revu la vidéo. Je nous ai vu nous marrer. J’ai souri. Je me suis dit, j’ai hâte de te retrouver.

Bref, on s’est rencontré.