7h00. Le réveil sonne, les yeux collés, les jambes lourdes, les plis de l’oreillers cicatrisent encore ma joue. Le sac est prêt, il est lourd, trop lourd. Mais ce qui m’attend aujourd’hui en vaudra sûrement l’effort. Un peu plus de trois heures de route plus tard entre travaux, bouchons et lacets dans la brume, j’arrive finalement au Col des Montets, à côté de Chamonix, salué par le Mont Blanc et le massif des Aiguilles Rouges.Read More