Comme un gosse, je me suis senti tout petit au milieu de ces géants de roches et de neige, j’ai ouvert les yeux face à ce paysage comme à l’ouverture d’un cadeau, je n’ai d’abord pas trouvé les mots pour dire ce qu’il se passait, puis j’ai avancé pas après pas, pour découvrir mon nouveau terrain de jeu. C’est une claque que j’ai prise. Le genre de claque qui vous donne des frissons, qui vous pousse à regarder tout autour de vous et qui vous coupe le souffle. Une claque comme on aimerait se prendre plus souvent, aussi. J’étais comme un gosse dans un magasin de jouet, les allées du magasin étaient devenues des sentiers de randonnée, les jouets inaccessibles en haut du rayon étaient devenus des cîmes enneigées où l’on rêve d’aller, c’était presque noël avant l’heure, à regarder en haut, en bas, à gauche, à droite… partout. Vouloir tout prendre, tout toucher, tout ramener. Les yeux divaguent de points en points, de sommets en sommets et d’horizons en horizons.Read More