Le jour où j’ai filmé une production GoPro en Ecosse

Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du jour où j’ai filmé une production GoPro en Ecosse. Je me suis envolé pour 5 jours du côté de Lochinver dans les Highlands pour tourner une production GoPro autour de l’écosystème Karma.
Nous étions une équipe de 5 personnes (1 producteur, 1 pilote drone, Jack et son ami Dominic héros de la vidéo et en charge de shooter les images POV – première personne, et moi en charge de diriger le shoot et les prises de vues) + notre guide pour nous accompagner dans la région.
On partait donc dans le but de ramener une histoire à raconter autour des aventures de Jack et son van et pour montrer comment il utilise sa GoPro et Karma pour immortaliser ses aventures.
Bilan : 2 sommets gravis, 3500m de dénivelé cumulé, 400Go de contenu ramené, 5 jours de grand soleil digne d’un été en Californie et un feu sauvage qui nous aura tenu en haleine tout au long du shoot pour savoir si oui ou non, on pourrait grimper Suilven, LA montagne autour de laquelle s’articulait une bonne partie de l’histoire.

PRE-PRODUCTION

Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le voyage
Nous sommes partis dans les Highlands écossaises, autour de Lochinver pour rouler sur la célèbre route 500 qui traverse des paysages somptueux. Niveau météo, on avait tout prévu sauf ça : 5 jours de météo exceptionnelle sous un soleil incroyable et même un shoot en péril à cause des énormes feux sauvages qui se sont déclenchés pile là où nous devions filmer.
Mon rôle
Lors de ce shoot, j’étais en charge de la direction artistique globale et des prises de vues non POV (Karma Grip, trépied, timelapse…). J’étais aussi là pour m’assurer qu’on capturait tout le contenu qu’il nous fallait à chaque moment de la journée, prendre des photos et vidéos behind the scenes pour GoPro, diriger Pete, le pilote drone et Jack dans les choix de cadrage, de mouvements de caméras et du déroulement des actions à mettre en image, coordonner les réglages à utiliser pour chaque plan pour assurer que tout se conforme bien lors de l’editing et montrer différentes fonctions et réglages disponibles sur la HERO5 Black.
Le matériel
Le but de ce tournage était de mettre en avant l’écosystème Karma et les principales fonctions de la HERO5 Black. Nous avons donc utilisé :
– Des GoPro HERO5 Black uniquement, toutes mises à jour avec la version v2.0 du firmware pour pouvoir shooter des timelapse, nightlapse raw notamment.
– GoPro Karma : Karma drone, Karma Grip et le cable d’extension pour Karma Grip
Et un tas d’accessoires : GoPro Seeker, la perche El Grande, HeadStrap, Ventouse Suction Cup, des cartes mémoires 64Go principalement.

JOUR 01

Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
03:50. Le réveil sonne le début de cette journée de transport qui s’annonce. Je me prépare, finis de paqueter mon sac et saute dans un Uber pour l’aéroport de Lyon. Le temps d’enregistrer mon sac à dos, attraper un petit dej’ rapide et me voilà à bord de mon premier vol direction Londres. Arrivé à Heathrow, je retrouve Rich’ le producteur sur le shoot. On partage une collation et filons vers la porte d’embarquement 10A pour notre vol final. 1h15 plus tard, le commandant de bord semble aussi excité que nous de voir cet énorme ciel bleu au dessus des Highlands écossaises et nous souhaite la bienvenue pour un « glorious weather in Inverness ».
On récupère notre voiture de location pour retrouver le reste du crew autour d’un déjeuner bien mérité. Le temps d’avaler un bon burger et nous voilà en route pour Lochinver au nord des Highlands. Après ma venue sur l’île de Skye l’an dernier, je n’avais qu’une hâte : aller découvrir les highlands. Je ne m’attendais pas à les découvrir si vite ni sous une telle météo. Pourvue que ça dure. On met 5h à boucler les 2h de route entre Inverness et Lochinver en réalisant les premières images du tournage en route. Le coucher de soleil nous en met plein la vue et nous donne tout sauf envie de ranger les caméras. Les ruines par ci, la route par là. On profite de ces conditions idéales au maximum pour faire des images. Finalement, c’est en début de soirée qu’on finit par prendre quartier dans la petite ville de Lochinver et on s’aperçoit bien vite que plus aucun restaurant ne sert après 20h. On retient la leçon pour les prochains jours.
On défait les sacs, fait un point sur la production et les jours à venir. Pour ce shoot, l’export se fera en 1080, je fais donc opter tout le monde pour shooter principalement en 2,7k 30 Linear pour les images non-POV (GoPro non montée sur soi) et 2,7k 30 Wide pour les images POV (GoPro sur soi, exemple: HeadStrap, Harnais…) avec des variantes en fonction des besoins en terme de ralentis ou d’angles à avoir.
Il est minuit passé, je sors sur le balcon et vois que les étoiles sont de sorties avec une demi lune et pas un nuage à l’horizon. Avant d’aller me coucher, je sors installer 2 HERO5 Black branchées sur une batterie externe pour shooter un nightlapse toute la nuit. Avoir une nuit aussi claire est déjà inespérée, moi qui m’attendais à des conditions quasi hivernales, mais avoir cette demi lune est idéal pour venir éclairer les zones sombres et conserver un peu de détail dans l’image dans l’obscurité de la nuit pour ce nightlapse. La première HERO5 Black est en charge de capturer le paysage et la seconde est placée juste en amont pour avoir le behind the scenes.
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
 
Réglages utilisés :
Mode Nightlapse raw / ProTune ON / WB: 3000K / Temps de pose : 30 sec / ISO max : 800
 
Je rentre backuper les premières images de la journée avec le producteur sur 3 disques durs différents et file me coucher.

JOUR 02

Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Encore une belle journée s’offre à nous. Pas un nuage à l’horizon. On a dû mal à croire qu’on a ce temps là, c’est incroyable et la météo annonce ça pour tout le reste du tournage. On a envie d’y croire, ça serait tout juste énorme pour la région et à cette période de l’année. Même les locaux qu’on rencontre n’en reviennent pas. Je file récupérer les GoPro qui ont passé la nuit dehors et backup les images de la nuit avant d’aller shooter les images pour la vidéo éducationnelle où Jack montre comment il utilise Karma. Cette petite crique avec cette île au milieu me rappelle des paysages du Pacific Northwest et on s’accorde à dire que ça serait un lieu idéal pour shooter cette partie vidéo. Karma Grip, Karma drone, Passenger App. Tout y passe. On mixe les images aériennes quand le vent est plus calme avec les images POV et au Karma Grip.
En fin de journée, une odeur forte de fumée vient nous troubler et on pense juste à un feu voisin. On découvrira plus tard qu’un (gros) feu sauvage s’est déclenché autour de Sulliven, la montagne qu’on est censé gravir le lendemain. :/
On prend finalement la route direction la côte pour aller faire des images avec le coucher de soleil qui s’annonce, direction un phare locale et une route qui longe des falaises impressionnantes.
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse

JOUR 03

6:00 il faut sortir du lit pour tenter d’aller grimper Suilven. 22km de randonnée, 1400m de dénivelé cumulé dont les 700m de dénivelés à la montée se jouent dans l’assaut final. La marche d’approche est longue et à peine vallonnée. Ça promet une longue mais belle journée. On se rend au point de départ de la randonnée mais l’incendie sauvage de la veille a forci dans la nuit et commence à nous inquiéter. Est-ce qu’on pourra aller au sommet ? On commence le tournage de nos images si jamais on peut pousser jusque là haut mais il y-a des foyers un peu partout et ça fume pas mal juste là où on est censé passer. On décide de commencer la rando en glanant quelques infos auprès des pompiers qui veillent au grain pour pouvoir contrôler l’incendie. Au bout d’un quart d’heure de marche, l’incendie remonte jusqu’au premier tiers du sommet et ça serait trop dangereux de continuer. On est encore loin de l’incendie mais le feu nous bloquerait pour gravir la montagne. On fait donc demi tour, déçus de ne pas pouvoir y aller mais content de ne pas prendre de risque inutile. La fumée s’épaissie très rapidement et on finit par ne plus voir le sommet qu’on était censé gravir. On rebrousse chemin en croisant les doigts pour que demain soit la bonne.
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
On rentre à notre « camp de base » pour un backup des images du matin, avaler un repas et partir grimper une autre montagne dans les alentours : Stac Pollaidh.
Arrivé là haut, c’est très venté mais la vue à 360° est sublime. On surplombe les lochs et les collines avoisinantes; on a une vue de choix sur Suilvven embrasé et la mer tout au fond. On fait le plein d’images avec Karma Grip et Karma entre 2 grosses rafales de vent avant de rejoindre la côte pour un coucher de soleil sublime.
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse

JOUR 04

Après l’échec de la veille, on part surmotivé (mais un brin inquiet) direction Suilven. C’est notre dernier créneau car demain on repart tous à la maison et il nous faut ces images de l’ascension de Suilven. On arrive sur place, on voit toujours la fumée et quelques zones encore en train de fumer mais un très gros travail des pompiers pendant la nuit, nous permet de partir sereinement pour ces 22km de randonnée. Le paysage est dingue, l’ambiance est folle et on ne tarde pas à faire décoller le drone et à faire des images. Les heures défilent et nous voilà arrivés au pied de Suilven. À ce moment précis, je suis un tout petit peu moins excité vu l’effort qui s’annonce. Finalement, la vue au sommet valait plus que la peine. Le vent souffle, il est temps de remettre une couche de vêtements et de commencer à shooter, on a environ 1h30 devant nous au sommet avant de devoir repartir. On commence par quelques plans au Karma, plus des images POV en crapahutant sur certaines zones un peu plus exposées et entre les cailloux, j’assure aussi quelques photos et des rushes au Karma Grip. On ne pourra malheureusement pas atteinte le point le plus haut de la crête qui est encore en proie aux flammes, le vent n’aide en rien. On part à l’opposé pour faire des images sur la crête avec Karma et les images sont vraiment folles. On shoote quelques images en 4k30 large mais sinon la majorité se fait en 2,7k30 Linéaire pour ne pas avoir de distortion d’image sur les plans aériens. Quelques high five plus tard après avoir vu les premières images, on se concentre sur les photos et les prises de vues POV. Le temps file, le vent a tourné et les flammes ont gagné du terrain de l’autre côté de la crête, on décide donc de repartir. Le retour sera long et on shootera peu d’images, on a déjà plus qu’il n’en faut pour aujourd’hui. On se contentera de mettre un pied devant l’autre pour ce (long) retour jusqu’à la voiture. Le soir, backup, retouche de quelques images et on file au lit pas très tard, la fatigue aura pris le dessus.

Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le temps file, le vent a tourné et les flammes ont gagné du terrain de l’autre côté de la crête, on décide donc de repartir. Le retour sera long et on shootera peu d’images, on a déjà plus qu’il n’en faut pour aujourd’hui. On se contentera de mettre un pied devant l’autre pour ce (long) retour jusqu’à la voiture. Le soir, backup, retouche de quelques images et on file au lit pas très tard, la fatigue aura pris le dessus.
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse

JOUR 05

Il est l’heure de rentrer à la maison. Je laisse Rich’ et Pete faire route vers leur domicile, et monte à bord du van avec Jack et Dom pour un long roadtrip retour jusqu’à Edimbourg d’où je décollerai le soir même. On rigole, on taille la route, je somnole un peu sur la banquette arrière, mais on continue surtout à assurer les images dès qu’on le peut. Quelques heures plus tard, me voici de retour, prêt à rentrer à Lyon après ce trip de folie.

Quelques semaines plus tard, les images sont partis chez l’éditeur qui se sera chargé de monter les 2 épisodes (voir ci-dessus) + un court clip behind the scenes.

J’espère que cet article vous aura autant intéressé que moi je me suis éclaté sur ce shoot.

Si vous voulez plus de conseils pour savoir comment régler sa GoPro HERO5 ou HERO6, je vous invite à lire mon article ici.

Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse
Le jour où j'ai filmé une production GoPro en Ecosse

Cet article contient des liens affiliés Amazon.

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply
    Monsieur Aventure
    21 février 2018 at 9 h 55 min

    J’ai pris plaisir à suivre ton article et le résultat est vraiment cool !

    • Reply
      Jeremy
      26 février 2018 at 19 h 33 min

      Merci Hugo 🙂

  • Reply
    The Travelling Shed
    21 février 2018 at 10 h 24 min

    Super intéressant ton retour ! Ca avait l’air génial, et puis ce temps de dingue ! On a fait l’Ecosse pendant 3 semaines l’année dernière mais pas cette route mythique malheureusement. Mais ça nous donne bien bien envie d’y retourner ! Superbes images, comme d’hab ! 🙂

    • Reply
      Jeremy
      26 février 2018 at 19 h 33 min

      Merci beaucoup 🙂 Oui, j’y croyais pas moi même de la météo qu’on a eu, c’était dingue. Quelques mois plus tôt, j’étais sur l’île de Skye et ce n’était pas du tout la même météo haha.

  • Reply
    Céline / Shalima
    21 février 2018 at 18 h 31 min

    Excellent cet article, j’adore le format carnet de voyages, et les behind the scene ! Tes photos / vidéos sont foooolles !

    • Reply
      Jeremy
      26 février 2018 at 19 h 32 min

      Merciiiii Céline ! Oui j’ai vraiment eu envie de capturer des behind the scenes tout au long du shoot pour sortir cet article, ça manque souvent sur internet je trouve, c’est ma façon d’apporter ma pierre à l’édifice 🙂

  • Reply
    Jamie Hewitt
    21 février 2018 at 23 h 35 min

    Great read mate, one hell of a trip. The videos turned out so good, you guys worked wonders!

    • Reply
      Jeremy
      26 février 2018 at 19 h 31 min

      Thanks bud, stoked you liked it! 🙂

  • Reply
    Noémi
    22 février 2018 at 16 h 18 min

    Wow Jeremy, quel boulot ! Un grand, grand, bravo ! Tu mérites vraiment tout ce qui arrive avec GoPro !

    • Reply
      Jeremy
      26 février 2018 at 19 h 31 min

      Merci beaucoup Noémi 🙂

  • Reply
    Remy
    24 février 2018 at 8 h 37 min

    Super retour d’expérience ! Dommage que le Karma n’ait pas rencontré son public…

    • Reply
      Jeremy
      26 février 2018 at 19 h 31 min

      Merci Rémy, effectivement c’est dommage. Sûrement dû à un mauvais timing avec la sortie du Mavic une semaine après, l’encombrement et le poids étaient rédhibitoires pour beaucoup, moi le premier. Dommage car d’un point de vue image pure le Karma Grip et la HERO6 étaient clairement largement au dessus d’un Mavic.

  • Reply
    Alain MAUREL
    15 mars 2018 at 21 h 03 min

    Merci pour ce nouvel article que j’ai pris plaisir à parcourir.
    J’ai effectué un trip moto en Ecosse en Avril 2017 et j’ai retrouvé avec plaisir des lieux ou j’avais posé mes pneus. Les Highlands sont un terrain idéal pour filmer avec un drone.
    Dommage que l’année dernière je n’avais pas encore mon Mavic Air.
    Pour cet été ce sera les grands lacs Italiens et la Slovénie.
    J’ai une gopro 5 et 6. Pour les réglages je me suis fié à ton expérience et à tes conseils de réglages.
    Entre ces caméras, le gimbal, le matériel photo, le drone et toute l’électronique qui va avec, la place dispo sur la moto est comptée !

    Continue comme cela, bravo !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.