Aujourd’hui, j’ai décidé de parler un peu plus de mon expérience à filmer avec un DJI PHANTOM et la GoPro HERO4 Black. Voilà quelques semaines, que je passe une bonne partie de mon temps libre à piloter mon quadcopter DJI PHANTOM avec ma GoPro pour faire des prises de vues aérienne et apprendre à piloter.

DCIM104GOPRO Drone bivouac_GoPro_drone-4 bivouac_GoPro_drone-8

Edit: J’ai depuis investi dans un Phantom 2.

L’équipement

Je reçois beaucoup de questions à propos de l’équipement que j’utilise. J’ai opté pour le DJI PHANTOM première génération et ce pour plusieurs raisons :

  • Le coût tout d’abord car on le trouve à un tarif très abordable (moins de 400€) et surtout en comparant les prix des batteries de rechange, 24€ pour le Phantom et 110€ pour le Phantom 2. A refaire aujourd’hui, avec l’expérience, j’envisagerais peut-être le Phantom 2 car au final j’ai acheté pour une centaine d’euro de batterie pour le Phantom pour avoir la même autonomie qu’une batterie de Phantom 2. Néanmoins, lorsque j’ai acheté le mien, le DJI PHANTOM3 n’était pas encore annoncé et le PHANTOM2 était beaucoup plus cher qu’il ne l’est actuellement. Dans tous les cas, je ne regrette pas, il marche parfaitement et convient très bien à mes besoins. Le PHANTOM 3 ne m’intéresse pas, car je veux pouvoir fixer ma GoPro sur un drone et je ne souhaite pas utiliser la caméra livrée sur le drone. Le jour où je voudrai upgrader il faudra donc sûrement que je me tourne vers une autre marque mais qu’importe, ce n’est pas à l’ordre du jour, loin de là
  • Au niveau des batteries, j’avais d’abord opté pour des batteries sous-marques, je les ai très vite renvoyé à Amazon, car si elles avaient plus ou moins la même autonomie que la batterie d’origine, au bout de 2 cycles de chargement elles ne prenaient plus la charge, je les ai donc retourné et ai rajouté 5€ de plus pour prendre des batteries officielles DJI et je ne le regrette pas.
  • Pour monter la GoPro sous le DJI Phantom on a deux solutions : utiliser le support d’origine ou installer une gimbal. Le support d’origine est clairement inenvisageable si vous souhaitez faire des images et notamment des vidéos, les vidéos secouent beaucoup trop et rendent les plans inutilisables. J’ai donc opté dans un premier temps pour une gimbal (nacelle) pour avoir des plans stables. Dans un souci d’économie, j’ai commencé avec une gimbal 2-axes. N’ayant aucune expérience en la matière et n’ayant jamais piloté un drone de ma vie, je ne voulais pas prendre directement une gimbal 3 axes plus onéreuse au risque de la casser en cas de crash. Et j’ai bien fait. Car oui, tout le monde me dira qu’on doit apprendre à piloter sans la GoPro sous le drone pour ne rien casser et c’est clairement recommandé et conseillé, mais là j’ai pas réussi à être raisonnable, j’ai acheté un drone avec dans l’idée de l’emmener en montagne et en voyage donc j’avais vraiment hâte de voir les images que je pourrais ramener.

Si vous filmez avec une GoPro HERO4, je recommande vivement de mettre le prix dans une bonne carte mémoire car j’en ai fait les frais à mes dépens. Je suis parti en bivouac à Chamonix il y a peu et j’ai emmené le drone avec moi, pour shooter des images face au Mont Blanc. J’ai emporté ma carte mémoire avec laquelle je shootais toutes mes vidéos avec la HERO3 Black et bien si je n’ai eu aucun souci à filmer quelques plans par ci par là en 4k avec la HERO4 à la montée, force est de constater que la carte n’est vraiment pas faite pour filmer de la 4k en continu car lorsque je faisais voler le drone, j’ai eu de nombreux messages d’erreur de la GoPro me disant que la Carte SD s’était mise en erreur.

Capture d’écran 2015-06-24 à 01.37.41-2 Capture d’écran 2015-06-25 à 17.26.10-2 drone aerialsnowmontana DCIM100GOPROG0020867. DCIM100GOPROG0020827.

bivouac_GoPro_drone bivouac_GoPro_drone-2

L’apprentissage

L’apprentissage du pilotage de quadcopter c’est beaucoup plus qu’apprendre à pousser sur deux joysticks. En l’espace de quelques jours, il faut se familiariser avec tout le jargon qui m’était bien inconnu et si je n’ai pas de problème pour parler anglais, j’ai trouvé toutes les réponses aux questions que je me posais sur des sites / forums anglophones. Je ne dis pas qu’il n’y a pas de sites français performants sur les drones, je dis juste que je ne les ai pas trouvé. En quelques jours, il a fallu que j’assimile que TX, Remote Control et Radio voulaient tous dire la même chose : la télécommande, il a fallu se familiariser avec des termes qui me paraissaient barbares jusqu’à présent : servo, NAZA, compass,… Car si l’image est bel et bien ma grande passion, la mécanique / électronique, j’ai beaucoup plus de mal, mais finalement, c’est comme pour la photo ou la vidéo, j’apprends sur le tas et ça vient avec le temps. J’ai encore des tonnes de choses à apprendre mais ce petit « jouet » (bien que ce n’en soit pas un) est vraiment excitant à utiliser. Une fois qu’on a compris tout ça, mis les piles dans la radio, viens le moment où le quadcopter est calibré, les batteries sont chargées et qu’il ne reste plus qu’à se lancer. Ca fait peur. Ca fait peur mais c’est que du bonheur. On tire les joysticks vers le bas et les moteurs se lancent. On pousse le joystick droit vers le haut pour faire décoller le quadcopter et c’est parti, on est en l’air. Jusque là ça va. On croit pouvoir éviter les crashes, mais c’est inévitable, vous vous crasherez. C’est écrit de partout, sur tous les sites et c’est incontournable. La phase d’apprentissage peut-être plus ou moins longue, je me suis crashé une bonne dizaine de fois dans l’herbe ou dans un arbre et le drone n’a pas bronché. Et du jour au lendemain, plus de crash. Je ne dis pas que ça ne ré-arrivera jamais mais en quelques heures et en suivant des exercices qu’on s’impose sans bruler d’étape, on progresse très très vite.

Au niveau des modes, sur la GoPro HERO3 black edition j’avais opté pour le 1080 60fps ou le 2,7k 30fps, désormais sur la HERO4 Black, j’utilise le 4k 30fps ou le 2,7k 60fps.

Alors ?

Difficile de tirer un verdict après à peine deux mois d’utilisation mais clairement, c’est un outil magique, qui correspond exactement à mes attentes. Pour parfaire le combo j’aimerais passer à une gimbal 3 axes pour des plans encore plus stables mais sinon, quel bonheur. J’ai hâte de retourner en montagne faire des images mais des dizaines d’idées me viennent en tête pour l’utiliser en voyage, en randonnée et bien plus encore. On a déjà pu voir de très nombreuses vidéos de drone et si je ne compte pas vraiment faire des vidéos 100% drones, mes projets vidéos futures ne pourront qu’être plus créatifs en ayant la possibilité de shooter des images dans le ciel. Le combo DJI PHANTOM / GoPro HERO4 est vraiment (vraiment!) gagnant. Je trouvais mon ancienne GoPro HERO3 Black vraiment floue en l’air (peu importe les réglages, photo ou vidéo) la HERO4 Black change complètement la donne et capture des images d’une netteté incroyable. Il me tarde d’avoir une grande diversités d’images pour vous présenter une vidéo avec mes meilleurs plans, pour une vidéo digne de ce nom.