Aller faire un tour au Cap Blanc Nez en VTT et gravel, c’était l’objectif de cette sortie de dernière minute samedi matin. On a mis les voiles à l’aube de Lille en ce début de mois de Septembre pour aller poser nos roues sur la côte d’Opale. Après 10 jours à avoir la crève, que c’est bon d’aller respirer l’air marin. J’ai planifié une trace sur Komoot en reliant plusieurs highlights qui avaient l’air cool et on est partis, Kevin en gravel et moi en VTT, pour faire un petit tour. Ça faisait longtemps qu’on avait pas quitté Lille pour rouler ensemble à vélo. La veille à 23h j’étais encore en train de peaufiner mon VTT après avoir fait de grosses upgrades matos et ça allait enfin être l’occasion de tester mon nouveau casque Smith Forefront 2 (spoiler : le meilleur casque que je n’ai jamais eu, tellement léger et confortable. Je ne l’ai pas senti de la sortie !). La perspective de retourner sur la côte d’Opale avec mon vélo était quelque chose qui me faisait envie depuis bien longtemps et je suis content d’avoir réussi à prolonger un peu l’été en cette belle matinée d’été indien. Nous devions être rentrés assez tôt pour des obligations personnelles donc on aura pas pu faire la boucle en entier qui devait passer par le Cap Gris Nez et ayant pris pas mal de temps à faire des photos. 😅 Ça nous fait une bonne excuse pour y retourner plus tard.

L’air est frais en ce début de matinée, impossible d’enlever la doudoune pour les premiers kilomètres. Finalement, les premiers tours de pédale sur la plage commencent à réchauffer ma chaleur corporelle et je pourrais enfin enlever une couche. On pédale au fil de l’eau. La marée est montante et certaines portions de sables sont trop humides et on s’enfonce. Il faut donc zig zaguer sur la plage et entre les mouettes pour trouver les portions les plus durs pour avancer. Le Cap Blanc Nez en ligne de mire, les premiers rayons du soleil percent et nous annoncent une belle journée. On avance jusqu’à bifurquer pour aller rejoindre la route. On aurait pu continuer sur le sable jusqu’au Cap Blanc Nez mais la marée montante devenait un peu trop pressante et on ne voulait pas risquer de se faire avoir.

Ce n’était pas prévu au départ mais on décide de rester sur la route pour monter au Cap Blanc Nez. Moi qui sort de 10 jours de rhume, ça décape bien les poumons surtout avec mes pneus en section de 2.6, mais une fois en haut la vue en vaut l’effort. Le Cap Blanc Nez est interdit aux vélos, malgré tout, on peut aller au point de vue en poussant le vélo à côté de nous. J’y suis déjà venu mais la saveur est encore plus grande que d’être venu ici au petit matin à la seule force de nos jambes. Quelle claque ! Le soleil s’est levé des terres et frappent sur les falaises blanches de la côte sud anglaise. Le spectacle est dingue, le blanc reflète le soleil, c’est éclatant. Jamais nous ne les avions vu aussi clairement.

On file à toute vitesse dans la descente sinueuse du Cap par la route, non sans continuer à en prendre plein les yeux, avant de prendre la direction du Mont de Couple que j’avais repéré sur l’app en amont pour le point de vue qu’elle offre. La dernière montée est assez raide et aura eu raison de moi. Mais l’effort en vaut la chandelle, la vue est magnifique encore une fois. On y passe quelques minutes pour profiter du point de vue. Je lache les freins dans la descente en singletrack, le terrain est enssentiellement calcaire, ça speed et la descente est fun en VTT.

VTT : Trek Roscoe 7 2020 upgradé / casque : Smith ForeFront 2 / Lunettes de soleil : Julbo RUSH Reactiv / Veste : Patagonia Hoodini / chaussures : FIVE Ten Freerider Pro

On regarde l’heure et on voit qu’on risque de ne pas pouvoir faire la boucle prévue initialement. Tant pis, on en a déjà bien pris plein les yeux, en plus mon téléphone est à cours de batterie et on a oublié la batterie externe à la voiture. Le Cap Gris Nez, ça sera pour une prochaine fois. On continue sur les sentiers qui nous font passer par les champs, toujours avec une vue mer jusqu’à retrouver notre parking. La sortie fut plus courte en kilomètre qu’on ne l’avait prévu, mais on ne venait pas péter un record, juste partager un bon moment entre potes et faire des photos au fil de la balade. Le temps de re-rangé les vélos dans la voiture et nous voilà déjà en route vers Lille, des souvenirs pleins les jambes et plein les yeux avec déjà qu’une envie : revenir explorer le coin.

J’en profite pour vous laisser la trace Komoot originalement prévue de Wissant au Cap Blanc Nez puis au Cap Gris Nez (attention certaines portions peuvent être interdites aux vélos, il faudra alors couper par la route, nous n’avons pas repéré l’ensemble du parcours !) et voici la trace que nous avons effectué si vous souhaitez la refaire, allez y, elle vaut le coup d’oeil.