Le temps a filé, je n’ai rien écrit depuis plusieurs mois. L’année est passée en un clin d’oeil, je ne l’ai pas vu s’échapper. Cet article est un peu plus personnel, rien de voyeur, mais je crois au fond que parfois ça manque un peu par ici des fois, alors je vais essayer de l’être un peu plus sans pour autant vous donner la couleur des chaussettes que je porte. Parfaitement. (bleues). Je suis persuadé au fond, qu’on aime suivre un blog pour les activités de la personne qui écrit et qu’à force on s’attache d’une certaine manière la personne qui se cache derrière, c’est en tous cas comme ça que je le vois et en ça que j’aime lire régulièrement le blog de mes amies Juliette, Laëtitia ou Noémi (et d’autres aussi comme Anne, Gregory ou Alice par exemple).

ulmJeep en Israel

Voilà plus de 4 mois que je n’ai rien publié ici, pas vraiment besoin de me justifier mais quand même un peu quelque part, vis à vis de moi, mais surtout de vous. 2016 aura été une année étrange. Tout ce que j’avais prévu ne s’est pas du tout déroulé comme je l’avais imaginé, et là ce soir 7 décembre 2016, veille de mes 27 ans, je regarde un peu ce qui s’est passé cette dernière année, je me dis que j’ai vécu tellement de choses et je regarde ce blog, exaspéré de n’avoir quasiment rien publié ni raconté. J’ai été actif sur ma page Facebook et mon compte Instagram mais je n’ai que peu pris de temps pour mon blog alors que j’ai des tonnes de choses à raconter, privilégiant au final les réseaux sociaux alors que mon vrai espace à moi est finalement celui là. Je trainais des bugs qui ne faisaient qu’aggraver la santé de mon blog, j’ai trainé des pieds. C’est comme si je l’avais quitté sans vraiment l’avoir fait car je sais que bon nombre d’entre vous me suivent aussi sur les réseaux sociaux, mais au fond, malgré tout, je crois que je n’ai jamais autant eu envie en 8 ou 9 ans que ce blog existe que de partager toutes ces belles aventures ici. Je m’aperçois que je n’écris pas autant que je le voudrais mais… j’ai décidé d’y remédier, je ne promets pas d’article chaque jeudi ou de série récurrente, je sais que je suis nul à ça. Je me suis laissé embarquer, déborder, comme c’est un peu trop souvent mon cas. Mais je vais corriger ça.

J’ai des dizaines d’idées à la fois et les projets finissent toujours par prendre le dessus. Mon accident de ski qui m’a bloqué pendant une bonne partie de l’année et dont je commence seulement vraiment à me remettre explique une grande partie de mon absence mais dès que j’ai pu, j’ai commencé à re-bouger. Je suis parti en montagne me balader, j’ai pu voyager aussi pas mal encore cette année, l’Egypte, la Finlande, l’Ecosse ou encore Israël plus récemment. Autant de voyages dont je ne vous ai pas encore parlé mais qu’il me tarde de vous conter. On a enfin déménagé d’appartement avec Samantha aussi et ça, ça joue aussi beaucoup sur les envies, la motivation et tout ce qui va avec, on a enfin trouvé un coin, un chez nous dans lequel on se plait à vivre depuis quelques mois, car oui, j’ai beau être un grand amoureux des voyages, j’aime aussi rentrer chez moi, retrouver mes repères, mon bureau et mon ordi aussi quand même, je mentirais si je le cachais. J’aime rentrer me poser pour retoucher des photos, éditer mes vidéos et dormir dans mon propre lit et ça ne m’empêche pas d’aimer voyager, partir à l’aventure et découvrir de nouveaux endroits. Au contraire, souvent à peine rentré, j’ai déjà l’esprit qui divague ailleurs et me prend à rêver d’un prochain week-end ou d’un prochain voyage mais ce temps d’attente fait partie du voyage, j’aime languir et patienter pour finalement le vivre pleinement. Même si j’ai un grand besoin d’évasion, je ne pourrais pas passer 365 jours par an sur la route.Voir les aurores boréales en Finlandedsc2178

Je ne fais pas vraiment de rétrospective ni même de résolution, mais je sais qu’au fond de moi j’ai plusieurs envies. Filmer plus. Partager plus. Quand je vois la dose d’articles en retard que j’ai, préparez votre passeport parce qu’on va voyager au cours des prochains mois. Il y-aura aussi d’autres sujets que les voyages à aborder, je vais trier toutes mes idées, ranger un peu ce bazar ambiant dans mon esprit et revenir avec quelque chose d’un peu ordonné pour qu’on monte tous dans le même bus et que je ne laisse rien ni personne derrière. Je suis sûr d’une chose c’est que je cours toujours beaucoup à droite à gauche pour le travail, en weekend ou pour des tas d’autres raisons mais que malgré tout, l’un de mes principaux objectifs cette année c’est de trouver une certaine régularité en revenant ici plus souvent. Je crois que cette année j’ai envie de grandir, de passer un cap, ne plus faire d’erreur bête et me prouver aussi que je peux arrêter de procrastiner et me prendre un peu de temps pour partager plus ici. Je n’ai aucune obligation, mais j’en ai l’envie et c’est bien la l’important je crois.

Il y-a aussi des choses qui me tiennent à coeur dont je ne parle pour ainsi dire jamais. J’aimerais résoudre ça, affirmer un peu plus mes positions notamment sur la protection de notre belle planète. Je ne suis pas un militant écolo mais je tiens à la Terre, je trouve qu’en voyageant et en passant autant de temps en pleine nature, ça serait hypocrite et faux de ma part de ne pas m’y attacher et de ne pas chercher à la protéger. J’avoue aussi être excédé de trouver des déchets en forêt, en montagne ou à la plage. Si on a pu monter les emballages, on se doit de les ramener. Bref, je ne suis pas Leonardo DiCaprio et son documentaire qui a rassemblé des millions de personnes, je ne suis pas Greenpeace ou Sea Shepard mais j’ai des convictions et surtout une envie de faire le maximum à ma petite échelle, d’essayer de sensibiliser ou au moins d’en parler. Je n’aime pas les discours moralisateurs, j’estime que chacun est grand et est capable de prendre sa décision si oui ou non il va redescendre ce détritus, mais si en en parlant et en montrant les choses, chacun pouvait finir par ne plus se poser la question et le ranger d’office dans une poche du sac, ça serait déjà là, une très belle victoire.  C’est en ce sens qu’on a lancé notre association (oui une vrai asso loi 1901) Captain Yvon avec mon pote Grégory et on a même embarqué mon ptit suisse préféré : Marco dans l’aventure. On partage notre passion pour l’outdoor, la nature et faire notre maximum pour promouvoir la nature, sa beauté et pour la préserver, j’en parlerai dans un article séparé, mais on a une vraie conviction derrière et j’espère qu’elle vous plaira car c’est un projet qui me tient vraiment à coeur.

dsc08734dsc08674

Finalement, cet article n’a ni queue ni tête, c’est un peu un mélange de tout et de rien, mais c’est aussi un bon moyen de dire « coucou je suis de retour« . Je ne (me/vous) promets rien mais j’ai envie de beaucoup. J’aime et ai toujours aimé partager ce que je peux vivre – à travers mes images et quelques mots et ça n’est pas prêt de changer. Tenir un blog c’est aussi souvent se remettre en question, penser, réfléchir et décider ce qu’on veut et ce qu’on ne veut plus. Mon blog m’accompagne et me suit depuis presque un tiers de mon existence. C’est énorme. Il grandit quand j’évolue et stagne quand je suis à l’arrêt. Au fond, peu de choses vont changer sur ce que je suis et écris, mais j’ai envie de m’appliquer de m’y remettre correctement. Longtemps délaissé, jamais abandonné, de nombreux récits toujours cachés mais qui bientôt seront révélés. Ma vingt-sixième année touche à sa fin, la vingt-septième débute dès ce matin. Je suis plein d’envie de passion, de motivation et d’ambition. Je n’arrête rien, je reprends tout. C’est comme un retour à mon premier amour et cette fois, faisons ça simplement et surtout passionnément, comme ça l’a toujours été mais en mieux encore. En tous cas, j’espère. Cette année, j’ai envie de faire les choses bien.

Sur ces mots, je file j’ai quelques bougies à souffler, un tiramisu à dévorer et des articles à boucler.

À (très) vite !