Journal 03 – Bretagne et renouveau

Journal 03 – Bretagne et renouveau

(photo de couverture signée Gregory)

Les jours défilent à vitesse folle, le dernier article me parait avoir été publié il y-a une éternité mais me revoilà. Et pourtant, il s’en est passé des choses, j’espérais réussir à publier au moins un article journal plus tôt, mais n’ai pas réussi. J’ai fait un break breton du côté de chez Greg pendant 10 jours, laissant tomber Lyon pour retrouver l’océan. Même si le travail a pris le dessus pendant la semaine, les soirs et les week-ends m’ont permis une déconnexion totale, une cure de jouvance arrivée à point nommée.

Bretagne

Depuis quelques semaines, je commence à sentir un peu plus le poids de travailler de chez soi, clairement, j’adore ça et ne reviendrai pas à une autre façon de faire tout de suite, mais parfois, c’est dur de couper, de se dire que ça y-est, il faut passer à sa vie perso maintenant. Ce break breton, je l’attendais et l’appréhendais, j’étais fatigué et avais peur de l’être encore plus en passant 10 jours loin de chez moi et finalement, la quiétude du cocon de chez Greg m’a produit l’effet inverse et m’a reboosté comme j’en avais besoin, sans que je m’y attende. On a fait notre premier workshop photo à deux avec Captain Yvon au lever du soleil. Une expérience vraiment chouette qu’il me tarde de réitérer. (Bientôt dans les Alpes, ça vous tente ?). On a tourné une nouvelle production Captain Yvon 100% plaisir, le montage va débuter mais c’était vraiment prenant et passionnant à réaliser. Notre premier edit 4K, beaucoup de storytelling et une belle ambiance à chaque tournage, il me tarde d’assembler tout ça et de donner vie à tous ces clips. Je ne manquerai pas évidemment de partager la vidéo ici. En plus de ça, on s’est aussi baladé, Greg m’a remmené sur certains spots où on avait tourné notre première vidéo The Explorer. Quel bonheur d’ailleurs, mi-février, que de se balader en pull et en t-shirt sur la côte. Quelle douceur de vivre ! Le temps a filé, on a fait des images, exploré des nouveaux coins et passé des tas de bons moments. Mon esprit s’est même surpris à s’imaginer vivre ici… Le bonheur que d’être à proximité d’une nature belle, brute et photogénique. Alala, ça fait envie… Chère Bretagne, je n’ai pas dit mon dernier mot.

Taking the sea kayak to the river on a nice and quiet morning. #captainyvon

Une publication partagée par JEREMY JANIN (@djisupertramp) le

Cold water player, @santadenn. #captainyvon

Une publication partagée par JEREMY JANIN (@djisupertramp) le

Dix Deux
Petit coup de projecteur sur un chouette projet que j’ai soutenu en crowdfunding en pré-commandant le livre et que je vous invite à découvrir, soutenir et partager aussi : Dix Deux. Mon amie Noémi (Trendymood) avec son ami et Chipiron surfboards ont conçu ce projet de fabriquer une planche 10″2 et la faire voyager et tester auprès de différents surfeurs entre le Pays Basque et l’île d’Oléron.

« De Juillet à Décembre 2016, Alain et Noémi voyagèrent entre Zarautz, dans le Pays Basque Espagnol et Oléron, à la recherche de surfeurs et de leurs spots préférés, pour leur faire tester Dix-Deux. Ils les prirent en photo pendant leurs sessions de surf et les interviewèrent.   

 
Dix-Deux, Un cadavre exquis est une invitation au voyage, sous forme de livre. Une exposition aura également lieu, présentant les tirages des photos et des objets liés au projet. Vous pourrez y rencontrer les surfeurs qui ont participé à Dix-Deux dont, entre autres : Cornelius Accoh, Volodia Pertsowsky, Bertrand Gardini, Rudy Jacques, Erika et Jokin de Follow the Van… »
Vous pouvez pré-commander votre livre sur : https://www.kisskissbankbank.com/dix-deux-un-cadavre-exquis
Gear porn
Lors de mon premier article « journal », je parlais matos et de mon voeux de revenir à un Canon 6D avec un second boitier vidéo. Finalement, après 2 mois sans boitier, mon esprit à muri cette idée en long en large et en travers, pesant les pour et les contre. J’étais initialement parti pour un combo Canon 6D et Panasonic GH5 et puis, une fois l’excitation de la nouveauté du GH5 passé, j’ai pris le temps d’analyser mes besoins. J’avais en réalité déjà acheté le 6D mais comme un signe du destin, il n’est jamais arrivé, perdu par La Poste et finalement remboursé. J’ai pris ça comme un signe, j’ai re-comparé, analysé mes besoins, mes envies et je me suis dit que finalement, ce n’était pas le bon choix que j’étais en train de faire. Attention, je ne dénigre aucun de ces boitiers, ils sont tops. Mais comme chaque personne a des besoins / envies différentes, je suis intimement persuadé que j’étais en train de faire une erreur. Depuis 2 ans, je cherche à alléger mon sac pour le rendre plus facilement transportable mais en le gardant performant. Opter pour deux boitiers allait à l’encontre même de ce principe de base que je m’imposais depuis 2 ans. C’était évident et pourtant je me disais que ça marcherait quand même, mais finalement non. Au delà du poids, j’aime tout autant photographier que filmer, et avoir constamment 2 boitiers à gérer et à avoir sur moi, je crois que vraiment, je n’aurais pas supporté. Alors encore un peu plus que tous les autres jours, j’ai énormément discuté avec mon ptit suisse préféré, Marco, on a les même besoins, visions, envies, malgré nos 10 ans de différence. On a pesé les pour et les contres et finalement, je sais que j’ai fait le bon choix.
Ce qui me dérangeait dans ce combo 6D + GH5 ?
– Le fait d’avoir 2 boitiers et donc tout en double (objectifs, batteries, chargeurs…)
– Le fait de ne plus avoir de full frame en vidéo, je ne suis pas vraiment fan du rendu d’un micro 4/3 qui manque de bokeh facilement, et je trouve (à mon goût), l’image trop « plate ».
– Le 6D, bien qu’étant un bon boitier, ne me parait plus aussi bon que je le trouvais à l’époque, notamment sur l’amplitude de retouche des raw comparé à Sony ou Nikon par exemple et le manque d’écran articulé, qui est quand même vraiment pratique.
– Les basses lumières, même si le 6D et le GH5 se comportent bien en basse lumière ce n’est pas du calibre d’un Sony a7s ou d’un Nikon Df par exemple. Et je sais que j’adore vraiment shooter en basse lumière extrême, voire de nuit. Je ne le fais pas assez n’ayant pas le matériel pour, mais en bivouac notamment c’est quelque chose que j’aimerais faire plus souvent.
 
Encore une fois, j’insiste ce n’est que le constat de mon interprétation par rapport à mon usage, ce qui vous convient ne me convient pas forcément et surtout, vice versa, ce qui me convient ne vous convient pas forcément. On a tous des exigences différentes.
Partant de ce constat, les options s’amenuisaient. Mes priorités était redevenus le fait d’avoir un bon boitier en photo et en vidéo, qui soit full frame, facilement switchable pour avoir l’autofocus en photo et rapidement passer en focus manuel en vidéo, qui ait un bon frame rate vidéo et qui shoote en 4K et qui soit bon en basse lumière. Je crois que, bien que difficiles, ces deux mois de break photographique et vidéo m’ont énormément apporté d’un point de vue reflexion sur le matériel et reflexion créative. Je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus. Le deuxième constat de cette réflexion a été ma vision de la vidéo et de ce que je voulais en faire. J’ai envie de raconter des histoires. C’est ce pourquoi je fais de l’image, transmettre ce que je vois, mes émotions et raconter des histoires à travers des belles images. Je ne suis pas attiré par le cinéma, je veux juste raconter et documenter. Je continue à aimer le slow motion mais je crois que trop de ralenti, tue le ralenti. Le fait de me poser, ne plus shooter et juste réfléchir à ce que je voulais, m’a ouvert les yeux sur mes besoins aussi en terme de matériel. Je veux du slowmotion oui, mais utilisé à bon escient et pas juste comme un moyen de rendre une vidéo cinématique. Je veux être plus exigeant, avoir des histoires plus solides, ficelées et qui racontent vraiment quelque chose.
C’est à partir de ces deux constats que j’ai trouvé la réponse à ma question sur le matériel. Exit le 6D et le GH5, cette fois, je resterai chez Sony, après l’a7II, je suis désormais l’heureux propriétaire d’un Sony a7sII qui correspond à l’ensemble de mes critères. Si c’était un critère principal de choix de boitier au moment de la revente de mon ancien a7II, je me fichais désormais de la 4K60 qui m’attirait tant sur le GH5. La 4k30 me suffira, voilà aussi pourquoi, je n’attends pas un hypothétique a7sIII dans les prochains mois. L’a7sII est sûrement la référence en terme de performance basse lumière, et même si le parc optique de Sony Full Frame n’est pas aussi étoffé que Canon ou Nikon, j’y trouvais quand même mon bonheur. Ensuite, d’un point de vue budget, bien qu’opter pour un a7sII avec des objectifs soit un investissement conséquent, ça me revient un peu moins cher que le combo 6D + GH5 + objectifs. Cette fois avec l’a7sII, je n’ai pas la même stratégie qu’avec l’a7II : tout mettre dans le boitier et négliger les objectifs. Bien que je le sache depuis des années, je réalise seulement maintenant la vraie importance de bons objectifs. J’investis donc directement dans des focales qui couvrent mes besoins, exit les argentiques. En optant pour ces objectifs, je retrouve donc l’autofocus qui m’a tant manqué en photo pour être réactif en voyage et j’allège mon boitier en enlevant les bagues d’adaptations. Pour un investissement inférieur, j’aurais pu choisir le Sony a6500 qui est une vraie petite bombe mais j’ai préféré conserver le full frame de l’a7sII. Dans tous les cas, cette reflexion aura été « palpitante » et a impliqué pas mal de changements de choix, mais je fais ça justement pour arrêter de me prendre la tête avec le matériel car ce ne sont que des outils (mais c’est important d’avoir les bons) et me recentrer vers l’essentiel : raconter des histoires et les filmer. Voilà, vous savez tout, mes prochaines images seront donc prises avec l’a7sII et il me tarde de vous montrer les différents projets que j’ai dans les cartons 🙂
En vrac
 
Tout l’hiver avec Gregory, on a shooté à plusieurs reprises dans la Manche pour la nouvelle vidéo de Manche Tourisme pour leur nouvelle campagne de communication, pour les curieux, vous pouvez voir la vidéo finale ici !
  
Je me suis équipé d’un nouvel ordi dédié au montage. J’ai beau vraiment aimer l’univers mac, je suis passé à un PC pour ma station d’editing fixe, pour des configurations supérieurs à ce que je pourrais avoir avec un MacPro mais pour une fraction du prix.
Pour ceux que ça intéresse, j’ai fait une config perso et suis passé sur un i7 6700 + 16Go de ram (upgradable à 64Go) + 1 SSD 256Go + 1 disque dur WD Black 1To + carte graphique GeForce 1060 6Go.
▲ Ce que j’ai aimé récemment 
Photo // L’interview de Tero Repo, photographe The North Face
Vidéo // Le show reel incroyable de Cameron Sylvester sur Vimeo
Vidéo // Glacier Exit sur les glaciers en Alaska. Sublime.
Film // Le teaser de Under an arctic sky de Chris Burkard
Magazine // J’ai commandé le nouveau numéro de Sidetracked vol. 9
Livre // J’attaque Zero Déchet pour améliorer ma consommation au quotidien
Jeremy

Hello ! Moi c'est Jeremy, 27 ans, blogueur voyageur, passionné de belles images, de voyages, de montagne et d'aventures. Quand je ne suis pas derrière l'objectif, en bivouac en montagne ou en train de surfer, vous me trouverez sûrement en voyage ou en train de préparer ma prochaine aventure.

15 Comments
  • Trop chouette cet article et tes réflexions autour de l’image et du matériel, on en veut pluuuus !

    24 février 2017 at 9 h 49 min
  • Super article ! Du coup tu vas changer tout ton parc optique ? Tu penses t’orienter vers quoi niveau objectif ?
    Perso j’ai le A7SII plus pour la vidéo et toujours le 7D pour le côté photo… Mais j’hésite à faire comme toi aussi notamment pour enlever la metabones et avoir de l’autofocus, la vrai stab 5 axes, bref du natif !

    24 février 2017 at 10 h 46 min
  • mahia
    Répondre

    Très bon article et choix sur ton nouveau boîtier. Qu’as tu acheté en objectifs ?

    24 février 2017 at 12 h 25 min
  • Ah cool un nouvel article journal : je les adore 😀 Pas mal cette idée de faire un break de matériel (même si ça n’était pas forcément voulu au départ, merci la poste d’avoir perdu ton colis), pour vraiment identifier ses envies et ses besoins. J’en aurais bien besoin ^^ (mon coeur me dit d’acheter un nouvel objectif pour mon Fuji, ma tête me dit de tout revendre et d’acheter un Sony : tu penses qu’il vaut mieux écouter son coeur ou sa tête ?)

    24 février 2017 at 12 h 26 min
  • Personnellement je n’arrive pas à renoncer à un viseur optique (et je ne suis pas convaincu par la chromie des capteurs Sony/nikon), mais c’est une affaire de goûts.
    Par contre rien au sujet du Mavic ?

    24 février 2017 at 19 h 05 min
  • Hello Jeremy, superbe article où l’on comprend progressivement, tout au long de l’article, tes choix.
    Ayant un a7II, je partage également ton analyse sur la qualité des objectifs, d’où mon choix de ne pas mettre de bague pour préserver l’autofocus.
    Après chez Sony, c’est un budget mais qui est généralement payant sur la qualité des images.
    PS : je suis preneur sur tes (prochains) choix d’objectifs.
    Bonne continuation et j’espère pouvoir partager un moment avec Captain Yvon pourquoi pas dans notre belle Normandie 🙂

    24 février 2017 at 21 h 36 min
  • Très chouette post, je suis en plein bouillonnement photographique également, après une longue période sans (pouvoir) trop y penser. Et forcément, l’idée d’un upgrade fait son petit bonhomme de chemin, avec notamment l’arrivée potentielle du 6D Mark II d’ici quelques mois (j’ai un bon 60D en ce moment, je lorgne un peu sur le full frame j’avoue). Hâte de lire plus en détail ton futur article matos, ça m’aidera à y voir plus clairs je pense, là j’ai toujours un petit diable d’un coté qui me dit « vas-y, craque ! T’as bien le droit de te faire plaisir! » et un ange de l’autre bord qui me dit « mais non, t’as pas encore pleinement exploité le 60D, tu feras rien de plus d’un FF blablabla », bref le genre de dilemme par lequel on passe tous je pense ! ^^

    25 février 2017 at 18 h 16 min
  • Hello,
    Merci pour tes réflexion que je me pose en ce moment, étant chez Fuji … Le sony m’attire pas mal on verra la suite.
    Et un grand merci pour tes liens de vidéos, de superbes images !

    27 février 2017 at 19 h 56 min
  • Anthony
    Répondre

    Bonjour Jérémy.
    Concernant ta config PC as tu déjà un retour à faire ? Je lorgne sur une config sensiblement similaire pour du montage également.
    Merci pour cet excellent article.

    6 mars 2017 at 15 h 39 min

Post a Comment