L’été à Montréal

Montréal se dévoile à moi sous un nouveau visage, j’ai connu la fin de l’hiver, ses -30°c, ses tempêtes de neiges et les trottoirs glissants, la slush du printemps, cette neige fondue marron-dégueulasse qui s’incruste sur tes vêtements, chaussures et partout, celle que tu cherches à fuir dès que tu poses un pied dehors. Le mois d’août est déjà bien entamé et depuis notre retour de l’Oregon, j’apprends à découvrir Montréal durant la période estivale. Elle à Paris, moi ici. Nous avons un quotidien bien différent. Depuis un mois et demi, l’été à Montréal, c’est se faire à l’idée que parfois les températures sont 70°c plus chaudes que celles que t’as connu quelques mois auparavant. Les -30°c et tempêtes de neige te font presque rêver quand tu travailles dehors par 40°c en plein soleil. Oui vraiment. L’été à Montréal, c’est aussi découvrir le visage des gens qui était caché derrière les 3 doudounes, 15 écharpes et 24 bonnets pendant l’hiver. C’est aussi vivre par 40°c un jour et remettre un pantalon et une veste le lendemain pour faire face aux 16°c qui règnent dans la rue. L’été à Montréal, c’est vivre fenêtres ouvertes 24h / 24 et 7 jours / 7 pendant 2 mois, non stop. Et du coup te fait réveiller à 6h54 chaque matin au passage du camion de vidanges.Read More


Week-end coup de coeur à Québec

Le week-end dernier, je me suis évadé de Montréal pour partir découvrir la ville de Québec. Je ne savais pas vraiment quoi en attendre, sachant juste que les Chutes de Montmorency n’étaient pas très loin et qu’il y avait le fameux Chateau Frontenac. Mais en dehors de ça, je savais rien sur la ville, et c’est pour ça aussi que je comptais sur Jeff, que j’avais rencontré lors de l’InstaMeet de Montréal, pour me faire découvrir les trésors de sa ville. Si niveau météo, je n’ai pas été des plus gâtés, force est de constater malgré tout que j’ai eu un énorme coup de coeur pour cette ville. <3Read More


New York sous la neige

New York, c’est cette ville qu’on a vu des centaines de fois à la tv, sur internet ou dans les magazines, celle où l’on rêve d’aller mais on ne sait jamais vraiment où ni quand. Ca faisait longtemps que New York tournait dans nos têtes, le 23 janvier arrivait à grand pas et je ne pouvais me résoudre à ne pas être là le jour de son anniversaire. À peine rentré d’Irlande, je me suis empressé de prendre mes billets pour New York. C’était fait, j’étais soulagé et heureux de savoir que je découvrirais bientôt cette ville et surtout d’être là pour le jour J.

Read More


8 et demi, série photographique de voyage aux USA

Pour cette série photographique de voyage aux USA, l’inspiration est venu sur le terrain sans que rien de tout ça ne soit prévu. C’est étrange de dire ça, je ne pensais pas que ça m’arriverait à moi un jour, mais pourtant si ! Je tiens ma première série photographique. J’en ai testé bon nombre, toute sorte de projet des My365 sur Instagram à tout autre type d’idée, et je n’ai jamais tenu. Parce qu’on oublie. Parce qu’on est pas assez passionné peut être aussi. Et puis là, au détour de cette rue de Seattle, aux portes du Pike Place Market. J’ai comme d’habitude dit à Samantha de se poster de dos, face au marché en contrebas, sauf que cette fois, au moment où j’ai passé mon regard dans le viseur de mon réflex, il y avait quelque chose de différent. Cette photo là, allait avoir quelque chose de différent.Read More


Slackline sous les feux d’artifices de Montréal

Ce week-end, j’ai retrouvé Julien et Camille à l’occasion d’un feu d’artifice à Montréal. Mais au lieu de nous assoir et simplement assister au spectacle, on avait lancé l’idée dès le départ de tourner une vidéo et faire quelques photos de slackline avec le feu d’artifice comme arrière plan. On s’est donc retrouvé samedi soir sur les bords du Saint Laurent, au pied du Pont Jacques Cartier, slacklines dans le sac et reflex au bout des mains pour une soirée plus que chouette sous les couleurs des feux. Pas mal de rires, beaucoup de slacklines et quelques belles images.Read More


TEST – The North Face BASE CAMP duffle, le sac de voyage dont je ne peux plus me passer

Ça faisait un moment que je suis à la recherche d’un sac qui me convienne pour une utilisation voyage, j’étais à la recherche d’un sac résistant, léger, waterproof, pratique et assez grand. À chaque voyage je ne pars jamais avec le même sac, jamais content de ce que j’avais avant, j’ai tout essayé : le gros sac à dos, le sac à roulettes… Si je suis certainement l’un des plus grands fans de sac à dos que cette planète ait connue, je les préfère de loin comme sac photo ou sac de randonnée. Mais lorsqu’il s’agit d’empaqueter du matériel pour plusieurs semaines, je ne les trouve pas toujours pratiques. Ça faisait quelques temps que je lorgnais sur un duffle bag, un sac muni d’une grande poche pour pouvoir tout fourrer dedans mais qui a aussi des bretelles de sac à dos pour pouvoir le transporter sans se démembrer le bras. J’ai reçu il y a quelques semaines le sac The North Face BASE CAMP en taille L, j’ai profité de mon voyage aux USA (Washington, Oregon, Californie) pour le tester en condition de voyage / roadtrip. C’est parti !

The North Face BASE CAMP

A la réception du sac, j’ai été bluffé par la construction qui inspire la confiance et le poids. Si le North Face n’est pas le plus léger de sa catégorie, il affiche néanmoins un très honorable 1820g pour 90L de contenance, de quoi sérieusement contenir tout ce qu’on attend à emmener en voyage sans faire voler en éclats les limites de poids imposées par les compagnies aériennes. 

GUIDE DE TAILLE – DUFFEL BAG THE NORTH FACE BASE CAMP

>> DUFFEL BAG – TAILLE XS (30L)

>> DUFFEL BAG – TAILLE S (50L)

>> DUFFEL BAG – TAILLE M (71L)

>> DUFFEL BAG – TAILLE L (95L)

>> DUFFEL BAG – TAILLE XL(132L)

Je recherchais un sac waterproof car si je ne mets jamais mon matos photo en soute, une fois le sac récupéré à l’arrivée, je glisse souvent mon MacBook et quelques objectifs dans le sac. Et dans le Pacific Northwest et au Canada, autant vous dire que la pluie, le brouillard ou la neige sont un chouilla plus présents que dans le Sahara. Cependant, ce ne sont pas des Dry Bags donc on ne le plongera pas dans la première rivière venue tout de même, ça tombe bien, ce n’est pas ce que j’en attendais.

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

La construction du sac est robuste, la toile fait assez « bâche de camion » dans la matière et c’est vraiment appréciable. Le sac est souple et facilement repliable mais conserve cependant un bon maintien grâce à la rigidité et à la robustesse de la toile. Si vous êtes fan de poches à tout va dans les sacs, passez votre chemin, les duffle bags sont épurés et c’est ce qu’on leur demande. Ici, il y a une poche à l’intérieur et c’est tout. A vous de compartimenter comme bon vous semble à l’intérieur.

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

Un détail qui n’en est finalement pas un, ses couleurs flashy sont un atout incroyable pour repérer son sac qui arrive sur le tapis de l’aéroport au milieu de toutes ces valises noires. Les personnes en charges des transferts de bagages n’ont pas été tendres avec mon sac lors des escales, et s’il porte déjà quelques marques de brutalité, le sac semble indéchirable et robuste à souhait. La prochaine fois, je le glisserai peut-être dans un sur-sac pour réduire les marques sur le sac, à voir. Néanmoins, il a rempli sa fonction à la perfection. Ce sac n’est pas un sac de randonnée, mais je me vois totalement marcher avec sur le dos grâce au confort des bretelles de sac à dos qui se rabattent sur le dessus du sac lorsqu’on ne les utilise pas. Un vrai bon point, comparé à certains de la concurrence qui se rangent sous le sac et donc trainent dans la terre et la poussière… Veillez toute fois à ne pas placer d’objets durs sur le haut du sac qui sera en contact avec votre dos, sinon vous le sentirez. Calez des vêtements et le confort en sera agrandit.

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

The North Face BASE CAMP Duffel test

Ces Duffle bags sont à l’origine des sacs conçus pour partir en expédition et transporter toutes les cordes et autres attirails d’alpinisme pour atteindre les sommets. Si je n’ai pas encore cette prétention, je vois le BASE CAMP Duffle de The North Face comme le sac qui correspond parfaitement à mes attentes en terme de sac de voyage. Il est léger, robuste, ultra-pratique à empaqueter, waterproof, resistant, bref c’est tout ce que je recherchais, je peux désormais partir avec ce BASE CAMP Duffle comme sac principal et mon sac à dos pour le matériel photo. Le combo parfait. Si vous souhaitez un équivalent, je conseille également le très bon Black Hole Duffel.


À la recherche de (micro)aventures sur et en dehors des sentiers, toujours un appareil photo à la main. 

Contact
Connect