Image
Top
Navigation
17 novembre

Istanbul entre Europe et Orient

En mars dernier,je suis parti passer une petite semaine dans la plus européennes des villes asiatiques : Istanbul. Coincée entre l’Europe et l’Asie sur les rives de la mer de Marmara et de la mer Noire en Turquie, la ville est « divisée » en deux par le détroit du Bosphore. Elle est principalement comptabilisée comme Européenne car son centre historique se trouve sur le territoire du vieux continent tandis que la rive asiatique est plus composée de restaurants, bars et autres boutiques plus récentes. Anciennement connue sous le nom de Byzance ou encore Constantinople,Istanbul est une capitale dépaysante,et différente de ce que j’ai pu voir auparavant dans d’autres pays européens. Créée au VII ème siècle avant JC, elle a été la cible de nombreux assauts et incendies notamment avec les nombreuses attaques de l’Empire Romain et les batailles entre grecs et perses. Tout le monde a déjà entendu parler de la chute de Constantinople en 1453 pendant les cours d’histoire au collège,mais si souvenez vous,et la basilique Sainte Sophie,ca vous dit quelque chose ? Vous voyez que cette ville ne vous est pas complètement inconnue. La ville a toujours été considérée comme un haut lieu de la religion chrétienne et musulmane,ce n’est d’ailleurs pas anodin si on la surnomme la ville aux mille mosquées,de plus les principaux monuments de la ville sont des édifices religieux à l’image de la Mosquée Bleue ou encore de la Basilique Sainte Sophie.

1 4842771711_260faa4a05_b4842772347_c27ae916fe_b4842772601_b63bd34a5b_o4843391362_9498fda433_b

Arrivé dans l’après midi et après s’être installé, mes premiers pas dans le centre historique se feront de nuit. D’abord la Grande Mosquée Bleue Sultanahmet camii fut construite au XVIIème siècle par le sultan Ahmet 1er et était jusqu’au siècle dernier la seule mosquée turc à posséder 6 minarets. En me promenant dans les rues de la ville, le soir j’ai même pu être témoin du dernier appel à la prière qui résonnait dans toute la ville avec les 999 autres mosquées qui lui faisaient échos. Un moment riche en émotion avec tous les musulmans istanbuliotes qui se retrouvent pour un moment privilégié à prier dans la mosquée mais aussi à l’extérieur.

4843398848_3d3cba0a37_b4842768873_270ed786e6_b

Face à elle,la basilique Sainte Sophie lui tient tête. Elle a été un lieu de culte d’abord chrétien puis musulman et sert aujourd’hui uniquement de musée. Après avoir été victime de deux incendies et de nombreuses attaques depuis sa construction au IV ème,seuls quelques fragments de l’édifice original subsiste mais elle a majoritairement été reconstruite ou restauré notamment grâce à Ataturk après sa prise du pouvoir dans les années 195O’s. Lorsque l’on monte sur les hauteurs de la ville,on peut bénéficier d’un panorama superbe sur ces édifices et la Corne d’Or en arrière plan.

Parti ensuite à la découverte du reste de la ville, partagé à la fois entre fatigue et excitation d’être ici,j’ai décidé d’aller me perdre le long des rives du Bosphore vers le pont de Galata pour profiter des relfets des lumières de la ville sur la mer et de l’ambiance si chaleureuse qui règne ici.

Finalement la fatigue aura eu raison de moi,mais le lendemain je me lève bien décidé à ne pas rater le lever du soleil sur la Basilique et la Mosquée,un spectacle magique où l’Orient a pris tout son sens entre le chant du premier appel à la prière et les couleurs délivrées par les premiers rayons de soleil qui venaient se poser sur les flancs des édifices. Ce spectacle n’est même pas gâché par le bruit des voitures qui sont pourtant bien présentes dans cette ville,mais à cette heure ci la ville est calme et je ne croiserais aucune âme qui vive lorsque je suis arrivé sur les rives de la mer de Marmara pour contempler ce lever de soleil. 

Après ces deux édifices, mon voyage me guide vers le majestueux Palais de Topkapi construit sur la pointe du Sérail qui domine la Mer de Marmara et offre donc un point de vue de premier choix sur le Bosphore. La construction a débuté au XVème siècle et était considérée comme la résidence principale du Sultan lors de ses déplacements en ville,c’est finalement le palais de Dolmabahçe sur le bord de mer qui assurera l’hébergement et l’office du Sultan pour ses autres venues. 

Plus rapides mais néanmoins intéressantes,les visites suivantes sont moins poussées mais tout de même passionnante à l’image de l’Eglise de Saint Sauveur in Chora transformée finalement en mosquée, la découverte des remparts Theodosien II qui permettaient à la ville de se défendre, la croisiere à la découverte de la Corne d’Or,la découverte du Marché aux Epices et Grand Bazar

4842774087_fda415aff7_b 4843391362_9498fda433_b 4842782207_3569138526_b 4842773759_be33a0d349_b

Je retiendrais au final qu’Istanbul est une ville animée,chargée d’histoire à l’ambiance chaleureuse. Malgré tout ce que j’ai pu entendre sur les Turcs avant mon départ,je n’ai rencontré que des gens charmants,heureux de vivre grâce à qui j’en ai appris un peu plus sur la culture Turc actuelle et notamment la place de la religion musulmane dans la vie des jeunes d’aujourd’hui. Un bout d’Orient aux portes de l’Europe.Une ville que je ne saurais que vous conseiller. Enfin, pour appuyer mon avis, je vous invite à consulter les avis des voyageurs pour votre sejour à Istanbul sur Holidaycheck.

Laisser un commentaire

Commentaires

  1. Bonjour, je souhaitais vous envoyer par mail quelques rectif. qui me semblent indispensables dans votre article mais je n’ai pas trouvé le moyen pour cela. Si vous me faites parvenir votre courriel grâce à mon adresse électronique, je ne manquerai pas de vous répondre.Hormis cela, j’ai apprécié tout particulièrement certaines de vos photos. Bien cordiales salutations d’IstanbulNat

    • Jeremy

      Merci pour ces infos !

Posted By

Categories

Turquie