Snorkelling sur l’île de Balicasag aux Philippines

Snorkelling sur l’île de Balicasag aux Philippines

Je poursuis mon récit de voyage coup de coeur aux Philippines, avec aujourd’hui, une bonne dose de dépaysement, direction l’île de Balicasag pour une sortie snorkelling dont je me souviendrai pour longtemps.

balicasag_2

Le réveil sonne tôt et je peine à sortir du lit, il est 6h30, le soleil tape déjà fort et le short et t-shirt me font déjà craindre la chaleur… ça promet. Le décor est superbe, le soleil sort tout juste de l’horizon et se reflète dans les flaques d’eau de mer qui stagnent sur la plage à marée basse. On s’en va embarquer à bord d’une banka, un bâteau traditionnel philippin en bambou. Très heureux de tester cette embarcation, mais très vite ce sont mes oreilles qui vont déchanter, une bonne heure de navigation au milieu d’un paysage de rêve mais avec un ronronnement de moteur qui doit allègrement dépasser les 90dB… sympa au réveil 🙂 Mais très vite, l’île de Balicasag apparait à l’horizon. D’abord comme un point noir puis elle grossit au fur et à mesure que notre banka fend les flots.

balicasag_3balicasag_1

Sigma Philippines

Sigma Philippines

A notre arrivée, je récupère palmes, masque et tuba avant d’embarquer dans une pirogue pour aller directement sur le premier spot de plongée. La dernière fois que j’ai fait du vrai snorkelling remonte à l’Australie il y a 3 ans. J’avais failli en faire sur l’île de la Barbade, mais faute de temps ça avait été avorté. Il est temps de plonger et de me retrouver comme un poisson dans l’eau (oui il fallait que je la fasse au moins un fois!) à barboter, ne sachant plus où donner de la tête, ne sachant plus où pointer ma GoPro. Des poissons de toutes les couleurs nagent autour de moi. J’en prends plein les yeux, des bleus, des rouges, des jaunes, des multicolors, c’est un festival. Waouh. J’en avais fait quelques jours avant sur l’île de Siquijor, mais là, clairement, ça n’a rien à voir, il y a mille fois plus de faune sous marine ici. C’est impressionnant. C’est beau. C’est magique.

Banka_GoPro

Après plus d’une heure à nager, avec le courant, à contre courant, à plonger pour aller chatouiller le reef du bout des doigts, observer de plus près les coraux et sentir la différence de température de l’eau dès qu’on s’approche du bord de la fosse qui plonge à des dizaines de mètres de profondeu. Là, dans la fosse, on ne voit pas le fond, c’est le grand bleu, le néant, le vide, que du bleu. C’est vide et plus froid, mais terriblement ennivrant, on est comme happé par cette couleur, l’ivresse du bleu, l’ivresse de l’océan, cette immensité qui nous attire et pourtant qui nous effraie. On n’a plus aucun repère de distance, je ne sais pas si je voyais à deux mètres ou à deux cent mètres, on se sent vulnérable comme jamais, à s’imaginer qu’un énorme mammifère pourrait surgir à tout moment et que clairement, je n’aurais aucune chance, et pourtant cette ivresse m’empare, j’adore, il y a une sensation de peur recouverte par cette ivresse de liberté. Le temps est comme suspendu.

GoPro plongée

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO  Paddler_gopro

Après avoir été ébahi, il est temps de remonter un peu à la surface pour respirer et reprendre ma place à bord de la pirogue. Quelques coups de pagaies plus loin, nous voilà arriver sur un nouveau spot où nous devrions pouvoir observer des tortues, les minutes passent et l’eau est trouble, toujours rien. J’espère vraiment avoir l’occasion, ne serait ce que d’en apercevoir une. J’avais réalisé un rêve en plongeant avec les grands requins blancs en Australie, néanmoins j’étais reparti un brin déçu de ne pas avoir croisé la route d’une tortue de mer. Mais cette fois, c’est différent, très vite j’aperçois une ombre sous moi, je pense d’abord à une raie manta mais finalement l’ombre s’approche un peu plus de moi et distingue alors une tortue. Je suis ému face à tant de grace et d’élégance dans ses mouvements. Elle semble lente tellement le mouvement de ses nageoires est fluide et pourtant, je la suis à quelques mètres, non sans mal à coup de palmes.

tortue

Une minute. Ce vol en apesanteur au dessus de cette tortue aura duré une minute, il n’y avait qu’elle et moi, j’oubliais tout ce qu’il se passait autour. Rien qu’elle et moi. Je sentais les muscles de mes cuisses se durcir à force d’appuyer aussi fort sur les palmes, mais je m’en fichais. Ce moment était à moi et rien qu’à moi. Je ne la quittais pas du regard, j’ai fini ma course avec les yeux un brin embués et le masque plein de condensation mais qu’importe. Elle était là, à quelques mètres, gracieuse, majestueuse… j’ai partagé un bout de sa route, et rien que pour ça, ça reste à ce jour, l’un des plus beaux souvenirs de voyage qu’il m’ait été donné de vivre.

Bonus vidéo de ce moment unique.

C’est pour ce genre de moment que je suis toujours assoiffé de voyages, pour vivre et revivre ce sentiment de privilège, de liberté et de plénitude que nous rendent ce genre d’expérience. Ces petits instants qui peuvent transformer tout un voyage rien que parce qu’en une minute d’une intensité aussi forte, ils nous ont transcendé. Voyager pour créer de beaux souvenirs.

Jeremy

Hello ! Moi c'est Jeremy, 27 ans, blogueur voyageur, passionné de belles images, de voyages, de montagne et d'aventures. Quand je ne suis pas derrière l'objectif, en bivouac en montagne ou en train de surfer, vous me trouverez sûrement en voyage ou en train de préparer ma prochaine aventure.

13 Comments
  • Oh! Nous sommes en ce moment aux Philippines et nous avons passé plusieurs jours à Balicasag où j’ai la chance d’avoir de la famille.
    J’ai également étais chamboulée lorsque j’ai pu faire la course avec une tortue. Des sensations encore inconnues. On est pas si habitué que ça en France à voir de tels paysages marins!

    Je suis bien d’accord, on devient vite accros aux voyages, de notre côté on a donc décidé de partir 2 ans.

    A bientôt,
    Eve

    21 mai 2014 at 8 h 22 min
  • Vincent
    Répondre

    J’en croise régulièrement, chez moi en Nouvelle Calédonie, lors de sortie pêche ou balade en Stand up Paddle sur le lagon, et c’est un vrai moment de bonheur à chaque fois!

    21 mai 2014 at 9 h 21 min
  • Han, la chance. <3

    21 mai 2014 at 11 h 35 min
  • Ah le snorkeling ! On adore ! Un de mes meilleurs souvenirs de voyage : une journée complète de snorkeling à Belize. Si on passe au Philippines on tentera peut-être le coup 🙂

    21 mai 2014 at 17 h 35 min
  • AudreyD.
    Répondre

    Aaah wow!! J’avais déjà envie de faire de la plongée aux Philippines, tu me donnes encore plus le goût!!! Nager avec une tortue, comme ça dans un moment inattendu, c’est vraiment magique!! Un des mes plus beaux souvenirs aussi! Merci de m’avoir fait revivre ces émotions ce matin!

    22 mai 2014 at 14 h 54 min

Post a Comment