Image
Top
Navigation

Singapour : mes premiers pas en Asie… (enfin pas exactement, j’avais effleuré le continent asiatique à Istanbul…)! Un premier dépaysement après l’Europe avant l’Australie, une escale de 12h sur ce petit morceau de bout du monde à une dizaine d’heures de vol de Paris pour me donner un avant goût de l’Asie.

En parcourant les archives du blog, je me suis aperçu que si j’avais bien publié des portraits de Singapour, je n’avais jamais écrit à propos de mon escale à Singapour, comme le dit le proverbe : « mieux vaut tard que jamais », séance de rattrapage aujourd’hui !

Singapour est la plus grande île des quelques 64 îles de la péninsule malaisienne (oui car on peut-être malaisien sans être malais, Corinne l’explique d’ailleurs très bien dans son article). J’ai donc profité de ces 12h d’escale pour me faire une première idée de l’Asie et à vrai dire ce n’était pas comme je l’imaginais… J’ai aimé Singapour mais je suis encore plus curieux de découvrir l’Asie ! La ville est très moderne : un coté que j’ai apprécié, et pourtant dans lequel je me suis senti oppressé. Ce qui m’attire en Asie, c’est avant tout la quiétude (hors des villes) qu’elle dégage, sa campagne qui semble si loin des villes grouillantes.

Singapour… son symbole : le Lion, sa démesure avec les 3 buildings et la piscine du Marina Bay Sands Hotel qui culmine à 200m au dessus de la ville, les « foodcourt » – ces immenses centres commerciaux sur plusieurs étages entièrement dédiés à la nourriture -le calme de ses parcs… Singapour : clairement une ville aux multiples facettes !


Avec aussi peu de temps en ville, je me suis surtout concentré sur la découverte des quartiers de Chinatown et de Little India de façon à être dépaysé au maximum après la grisaille Parisienne délaissé quelques heures plus tôt.

Mes sens ont été tenu en éveil à chaque coin de rue, chaque échoppe que ce soit par les couleurs des produits du marché, que par les différents parfums qui se mélangent, le bruit et cette langue dont je ne parle pas un mot. Le quartier de chinatown restera un très bon souvenir qui m’aura vraiment marqué avec tous ces visages d’enfants, ces gens dans la rue et leurs faciès qui dégagent un vrai quelque chose, un quelque chose que je n’arrive pas à décrire et qui, pourtant, me donne envie de les connaître.

Singapour je l’ai aimé, et pourtant je ne suis pas sûr de vouloir y retourner. Un lieu qui plait mais dont le charme ne m’a pas touché directement, peut être trop moderne par rapport à mes attentes en matière de voyage ?

Mon escale était surement trop courte également et pourtant j’étais heureux de rentrer à l’aéroport après ces 12h à arpenter les rues de la ville. Et pourtant aujourd’hui, les bons souvenirs de Singapour me suivent toujours ! Un avis contrasté vous avez dit ? Certainement !

Aujourd’hui, j’aimerais beaucoup aller découvrir Bangkok en Thaïlande, découvrir cette ville dont on me dit tant de bien par rapport à Singapour… Je profiterais de dormir dans l’un des hotels HRS de Bangkok pour partir d’attaque et reposé voir Wat Pho, la ville moderne et la ville ancienne… où là aussi le contraste doit être saisissant mais l’accueil plus chaleureux.

Laisser un commentaire

Commentaires

  1. C’est marrant, dans les premières minutes de la vidéo, cette ville me fait vraiment penser à une ville américaine sans caractère (si tu fais abstractions des yeux bridés, of course ;))

    Et concernant tes souvenirs contrastés, je crois savoir ce que tu entends par là. À la fois la ville t’a plu sans vraiment réussir à te charmer. Du coup, tu restes sur ta faim et c’est pour ça que tu y penses encore.
    Ça me fait exactement la même chose pour Londres :)

    Si tu veux voir des beaux sourires pleins d’histoire, je te conseil cet article (pas en Malaisie mais en Thaïlande) : http://www.theblondesalad.com/2012/03/thai-smiles.html

  2. Hônnetement, Singapour n’a rien à voir avec le reste de l’Asir du Sud : très propre, très neuve, très carrée ! Elle ne ressemble même pas à Kuala Lumpur ou Bangkok. Elle est à part…

  3. C’est intéressant que tu évoques Singapour comme introduction à l’Asie, car c’est pour moins une exception asiatique, avec une ville très européenne.
    J’en garde un très bon souvenir et je n’y suis restée qu’une journée. COntrairement à toi j’y retournerai volontiers, mais pas comme unique objectif de voyage.

  4. Je suis passée à Singapour aussi pour quelques heures seulement, l’avion étant arrivé en retard le temps de récréation là-bas a été considérablement réduit. J’ai juste eu le temps de faire un tour à Marina Bay, ce qui m’a surpris c’est qu’il n’y avait personne dans les rues, même au moment de la pause déjeuner. Je m’attendais à voir les gens sortir un peu, mais même pas. Avec tous ces bâtiments immense, les rues vides et le ciel gris ça donnait un air de fin du monde. J’aimerai bien y retourner quand même et y rester plus que quelques heures, j’imagine qu’il y a beaucoup plus que des rues vides à voir :)