Montréal, 2 mois déjà

Montréal, 2 mois déjà

2 mois… cela fait déjà deux mois que j’ai posé le pied sur le sol canadien. En deux mois, je serais passé de l’hiver à l’été, de -27°c et deux tempêtes de neige alors que la France avait sorti tongs et shorts mais aussi des journées comme ce week-end avec des températures autour de 25°c.

IMG_2215 IMG_2249-3

En deux mois, j’ai connu Montréal sous un épais manteau de neige, vécu ma première glissade et dévaler un escalier complet sur les fesses, fait une randonnée raquettes, couru sur la neige, fait une sortie photo sous une tempête de neige. Heureusement que je m’étais équipé avant de venir le gros manteau, le bonnet et les gants sont plus que de rigueur. Plus de renseignement ici. Elle m’a aussi fait découvrir quelques bonnes adresses de brunch pour se réchauffer, on a vu nos tous premiers films dans un cinéma québecois. J’ai dit adieu à Auchan, Carrefour et Intermarché et découvert Metro, Walmart et Pharmaprix. Adieu PAUL, La mie câline, bonjour Van Houtte, Tim Hortons et les autres. Ici on dit une chocolatine pour un pain au chocolat (et c’est certainement le plus grand drame de ma vie).

IMG_2268 IMG_2269 IMG_2270 IMG_2272 IMG_2273 IMG_2278 IMG_2282

En deux mois, j’ai découvert amusé les expressions comme « Ostie de calice », « Tabernouche », « Tu penses tu… / Tu vas tu… » etc… J’ai réussi à comprendre le système du McDo (et croyez moi c’est bien différent de la France), je suis devenu mayor sur Foursquare de Sushi Shop (exotique hein ?), j’ai pris ma carte de transport, comme un citadin montréalais. Adieu RATP ou TCL, Bonjour la STM, sa ligne bleue, orange, verte, jaune. Plus de Colline de Fourvière, mais le Mont Royal comme point culminant. Je me suis habitué à ne plus dire « rue de la … » mais simplement le nom de la rue. Ici, on ne se retrouve pas sur une place ou dans un café. On se retrouve au croisement de Sainte Catherine et Papineau. Les rues sont à l’américaine, droites et tournent à angle droit. Ici, on met le gps dans le bus pour essayer d’appréhender au mieux quand il faudra descendre du bus quand on a pas l’habitude.

IMG_2286 IMG_2294 IMG_2299 IMG_2304 IMG_2313

La bouffe à la française me manque déjà, mais j’ai quand même ma boulangerie Première Moisson qui fait du pain divin (et les patisseries aussi), je me suis mis à cuisiner mais le tiramisu m’est quand même revenu à 30$ (!). J’ai, à la limite de l’épuisement, fini par trouver un emploi provisoire. Ici, tout les anglicismes sont traduits en français, mais les québecois sont les rois du franglais. On ne dit pas un « cutter » mais un « couteau à boite », parcontre on dit « wrapper une palette » (filmer une palette). On ne dit pas « joyeux anniversaire » mais « bonne fête ». On ne dit pas « ma copine », on dit « ma blonde ». On ne dit pas « mon petit ami » mais « mon chum » [tcheum]. J’ai mangé ma première poutine et j’ai pas vraiment aimé ça. J’ai vu mon premier match de base-ball grâce à Samantha, les Toronto Blue Jays contre les Mets de New York. J’étais pour New York, mais c’est Toronto qui a gagné. J’ai vu mon premier raton laveur en rentrant du parc du Mont Royal. Depuis 2 mois, je ne me suis pas rasé non plus (au grand desespoir de ma famille, pour le plus grand bonheur de Samantha 🙂 ).J’ai gouté mes glaces préférées chez Bilboquet. J’ai appris à ajouter des pourboires (tips) systématiquement et c’est pas si simple que ça au départ de s’y habituer. Kijiji a remplacé Le Bon Coin, mais finalement il y a beaucoup moins de choix alors vive eBay. Ici je n’ai pas de carte de crédit, mais une carte débit. J’ai l’impression d’avoir 16 ans et retrouver ma limite de 20€ par semaine. J’ai retrouvé les billets plastifiés que j’avais aimé en Australie. Je tâche de m’habituer à avoir une pièce de 10 cents plus petite qu’une pièce de 5 cents.

IMG_2353 IMG_2415 IMG_2410 IMG_2371 IMG_2369 IMG_3710 IMG_3701

Depuis deux mois, quand je fais mes courses je n’ai plus à donner de 1 et 2 cents car ça n’existe plus ici, on arrondit au dessus ou en dessous. Depuis deux mois, ma vie est un tutoiement constant de la boulangère au caissier en passant par mon patron. Il n’y a plus de « bonjour » mais des « allo » et des « bon matin ». Le Philadelphia est mon nouveau fromage préféré (pour cause de tarifs exhorbitants). Ici, il n’y a pas de steak hachés, pas de Danette au chocolat. Le jambon est notre meilleur ami et le fromage blanc aussi. La tablette de chocolat la moins chère, c’est la Milka, à 2 piasses. (2$). Ici, on a déjà nos petites habitudes de restos avec le japonais délicieux (Kazu) sur Sainte Catherine. J’ai appris à faire la queue parfois une heure avant d’entrer et d’avoir une place pour souper (le dîner c’est le midi ici). Ici, les gens sont disciplinés et rangés en fil indienne avant de monter dans le bus, premier arrivé, premier à monter. Depuis deux mois, je ne vois plus de Clio, ni de 206, ni même de Fiat 500. Ici c’est Dodge, Chrysler et Ford Explorer. La police se balade en Dodge. J’habite depuis deux mois à côté d’une caserne de pompier et chaque intervention a son lot de sirènes qui hurlent à travers la ville et qui me fait me sentir dans n’importe quelle série TV américaine. Ici, on ne croise pas de sac Eastpak, mais des sacs Herschel. Ici, on ne va pas chez Jules ou Celio, mais H&M, Simmons, GAP ou Urban Outfitters. Je suis payé chaque semaine et pas chaque mois. Ici, les canadiens n’ont que très peu de connaissances sur leurs droits (notamment au travail) et la sécurité de l’emploi est un terme inconnu ici. Comprenez qu’on peut se faire virer du jour au lendemain.

IMG_2459 IMG_2447 IMG_2462 IMG_2464 IMG_2472 IMG_2483 IMG_2504 IMG_2530

Depuis deux mois, je vis dans la meilleure des collocations possibles, et sans Samantha et Mardjane, Montréal n’aurait pas la même saveur et je ne l’aurais clairement pas découvert de la même manière. Je commence à m’habituer vraiment et à avoir mes repères dans la ville et à vraiment m’attacher à mon quartier Cote des Neiges. Ici, les feux sont à l’opposé de l’intersection. On ne dit pas des « noix de pécan » mais des « pacanes ». J’ai découvert que le meilleur sirop d’érable c’est celui dans les boites de conserves, et pas le liquide. (Un peu comme la crème de marron en France). J’ai aussi appris que ton pire ennemi l’hiver après le froid, c’est la « slush », autrement dit la-neige-fondue-marron-dégueulasse-qui-glisse-et-qui-fait-des-flaques-crados-partout. Je me suis habitué à aller en ville au milieu des buildings, j’ai reussi à ne pas succomber aux horaires de repas des québécois (environ une à deux heures plutôt que nos standards français). J’ai appris que la plupart des injures québécoises, tirent leurs origines de termes d’objets ou pièces d’églises (ostie, tabernacle, calice etc…). J’ai aussi parfois ressorti mon argentique.

samantha montreal montreal 000001070006

Montréal, deux mois déjà. Promis, les prochaines photos seront plus printanières et estivales 🙂

Jeremy

Hello ! Moi c'est Jeremy, 27 ans, blogueur voyageur, passionné de belles images, de voyages, de montagne et d'aventures. Quand je ne suis pas derrière l'objectif, en bivouac en montagne ou en train de surfer, vous me trouverez sûrement en voyage ou en train de préparer ma prochaine aventure.

25 Comments
  • C’est très joli. Tes images, tes impressions. Ça donne envie. J’ai beaucoup d’amies qui y sont mais personne qui a un blog. Je peux enfin me faire une petite image de ce lieu. J’adore !

    12 mai 2014 at 9 h 03 min
  • Quel beau billet lifestyle ! Tu me donnes envie de venir vous voir, le Canada est dans ma bucket list mais quand ? Je ne le sais pas encore !
    Belle petite histoire pleine d’anecdotes sympathique qui donne le sourire 😉

    À bientôt bro

    12 mai 2014 at 9 h 08 min
  • Super article avec de très jolies photos !
    Par contre il y a un truc que j’ai pas compris ? Tu vis tout seul à Montréal c’est ça ?

    12 mai 2014 at 9 h 09 min
  • Mathilde
    Répondre

    Je suis allée 3 semaines au Canada en septembre dernier et j’aime revoir Montréal à travers ton blog. J’aime bcp cet article, jolie présentation de la vie là-bas. Tu y restes encore combien de temps ?

    12 mai 2014 at 10 h 33 min
  • Très jolies photos ! Par contre, 25°C, ce n’est pas l’été, juste le printemps 🙂
    Le vrai été Québecois, il est plutôt du centre à te faire regretter l’hiver…

    12 mai 2014 at 10 h 39 min
  • #TeamPainAuChocolat

    12 mai 2014 at 10 h 55 min
  • Coralie
    Répondre

    Quelles sont jolies tes photos !
    Je le guettais cet article bilan depuis que tu l’avais annoncé hier, ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles. 🙂
    Et c’est où ce rodatrip de 3 semaines que vous préparez ?
    Des bisous

    12 mai 2014 at 18 h 05 min
  • Ça donne des envies d’évasion tout ça ! Ça fait un moment que je me dis qu’il faut que je vienne visiter Montréal, j’ai plusieurs amis qui y vivent… Mais le froid et la poutine me font peur ^^

    12 mai 2014 at 19 h 05 min
  • Allôôô!

    Magnifiques photos!

    12 mai 2014 at 19 h 26 min
  • Vincent
    Répondre

    Superbe ta photo hamburger/frites/Dr.Pepper…elle donne faim.
    Merci pour ce post et ces belles photos!

    13 mai 2014 at 2 h 08 min
  • Chocolatine ? Ces Québécois sont définitivement des gens bien ! 😉
    (chouette billet en tout cas, ça fait plaisir de voir que tu te plais dans ta nouvelle vie !!)

    13 mai 2014 at 12 h 30 min
  • Charlotte
    Répondre

    Encore un super article Jeremy.
    La prochaine fois, aurons nous le plaisir de découvrir un peu plus la ville en images ? Merci beaucoup super dji ! 😉

    15 mai 2014 at 18 h 08 min
  • Super chouette article, j’ai l’impression que j’aurais pu l’écrire il y a 2 ans… c’est cool de voir que tout va bien pour toi en tout cas, profites à fond et j’espère te recroiser à Montréal quand j’y repasserai l’année prochaine!

    26 mai 2014 at 7 h 29 min
  • Oh wow, incroyable…Ces photo sont à couper le souffle

    16 juin 2014 at 17 h 37 min

Post a Comment