Balade à Bridgetown

Balade à Bridgetown

Début août, je suis parti quelques jours sur l’île de la Barbade dans les Caraïbes pour un voyage de presse. Première fois, que je prenais un avion qui décollerait en direction de l’Ouest, première fois que je partais découvrir les Caraïbes, première fois que je traversais l’Atlantique. Après quelques déboires, j’arrive finalement à Bridgetown, la capitale de l’île. La Barbade, j’en avais déjà entendu parler, mais si on m’avait demandé de la placer plus précisément, je crois que j’aurais moins fait le malin. Le séjour était placé sous le signe du Festival Crop Over, mais entre deux festivités nous allions aussi avoir un aperçu de l’île, de ses paysages, ses coutumes et sa culture. En route.

bridgetown

fishmarket

Un petit coup de coeur, arrivé en fin de voyage, sur la route de l’aéroport même pour tout avouer. Nous nous sommes arrêtés au marché aux poissons de la ville, un endroit qui ne paie pas de mine, où les cadavres de bâteaux trônent sur des bidons rouillés. L’endroit est étriqué, en plein air et nous sommes les seuls touristes à faire un tour. Attention, vous n’avez le droit de photographier que si vous obtenez l’accord préalable avant chaque photo que ce soit un homme ou un poisson. J’ai vraiment aimé cet endroit, même si la pluie tombait dehors, c’était chouette de faire le tour des étales, voir les poissons perroquets à peine sortis des filets, les célèbres « flying fishes » (les poissons volants) être préparés en filets avant de se retrouver quelques heures plus tard dans les assiettes des meilleures adresses de la ville ou en burger. Bridgetown, c’est la capitale du pays, avec environ 100 000 habitants. J’aurais pu mettre les quelques édifices touristiques de Bridgetown, mais j’ai préféré photographier les rues avec une ambiance assez particulière et qui m’a finalement plu.

bridgetown1

bridgetown2

J’aurais aimé passer plus de temps à me balader dans les petites rues pour en découvrir un peu plus. On sent tout de suite qu’on est sur une île et particulièrement dans les Caraïbes. En voyant toutes ces couleurs, ces rues, j’ai revu défiler dans ma tête des photos de Cuba et des Antilles… pas de doute, je suis bien dans les Caraïbes. C’était la première fois que je retournais sur une île après mon circuit en Australie, mais pour le coup, je ne peux vraiment pas comparer les deux, même s’il y-a des vagues pour surfer et des plages de rêves. La gare est abandonnée car les habitants utilisent les bus plus que le train, les voies ferrées ne servent plus. Ce qui m’a frappé à Bridgetown particulièrement, mais partout sur l’île également, c’est le fait que les monuments délabrés ne soient pas rénovés. Ils sont laissés à l’abandon et d’autres édifices sont construits à côté ou un peu plus loin. C’est dommage car plusieurs bâtiments dont l’ancien cinéma avaient l’air plein de charme. Je n’ai pas énormément de choses à raconter sur Bridgetown étant donné la découverte rapide de la ville, quelques heures seulement, je ne savais vraiment pas ce que je devais attendre, personnellement, de ce voyage, et si je reste mitigé sur mon attrait pour les îles, je dois au moins reconnaître que Bridgetown, malgré l’état délabré de certains édifices, m’a relativement séduit pour ces rues où l’on a envie de s’aventurer, pour ses couleurs et pour le bon nombre de scènes de vie qu’on a envie d’immortaliser avec l’appareil photo. Le décor était planté avant le reste de la découverte : les plages paradisiaques et le festival Crop Over.

Jeremy

Hello ! Moi c'est Jeremy, 27 ans, blogueur voyageur, passionné de belles images, de voyages, de montagne et d'aventures. Quand je ne suis pas derrière l'objectif, en bivouac en montagne ou en train de surfer, vous me trouverez sûrement en voyage ou en train de préparer ma prochaine aventure.

6 Comments
  • rbrumauld
    Répondre

    Excellent article, mais attention à l’orthographe. À part ça les photos sont magnifiques et le récit est passionnant.

    30 septembre 2013 at 11 h 45 min
    • Oups, ça y-est j’ai corrigé les coquilles d’un article écrit un peu trop tard 🙂 Merci pour ton message en tous cas.

      30 septembre 2013 at 12 h 04 min
  • MPchoco
    Répondre

    J’adore la photo de la mobylette, tu as vraiment shooté pile au bon moment !!
    (et la couleur des poissons, c’est OUF !)

    1 octobre 2013 at 1 h 03 min
    • Oui c’est le talent 😀 (nan ok j’avoue, c’est un gros coup de bol pour le reflet haha)

      1 octobre 2013 at 12 h 01 min
  • Noémi
    Répondre

    J’ai envie de dire Rhum Pomme Pomme Pomme…

    1 octobre 2013 at 11 h 01 min
    • Muahaha ! Elle y était pendant le festival en plus, on a failli la voir mais non.

      1 octobre 2013 at 12 h 00 min

Post a Comment