Image
Top
Navigation
20 mai

VIDEO EN VOYAGE : enregistrer du son

Ah le son, une partie épineuse de la vidéo ! Durant les premières vidéos, on se fiche du son, on parle avec ses amis à coté, ou on raconte des bêtises car après tout « on s’en fout on ne garde pas le son à la fin », mais petit à petit vous verrez que c’est une très bonne habitude de capter le son ambiant à votre vidéo, cela permet de donner une nouvelle dimension à la vidéo finale ! Parcontre si les micros internes des appareils peuvent sauver les meubles, leur qualité est malgré tout médiocre, dès que l’on investit un peu dans le matériel vidéo, il faut prévoir d’ajouter un micro à sa liste, la différence est assez incroyable entre un micro externe et un interne.

De plus (presque) aucun appareil ne permet de régler manuellement le son enregistré dans le micro interne (sauf avec le hack Magic Lantern sur Canon, PTool sur Panasonic, etc…) ni d’écouter avec un casque le son que l’on enregistre. Les micro externes sont donc des éléments importants lorsqu’on veut donner un nouvel élan à nos vidéos que ce soit pour enregistrer de la voix off ou simplement l’ambiance autour de la scène. Le micro interne fera l’affaire si vous n’avez pas d’ambitions particulières ou si vous prévoyez de ne pas vous encombrer en voyage : il fera l’affaire, mais ne vous attendez pas à pouvoir le mettre en avant lors de vidéo car le vent sature le son, le micro capte tous les sons (y compris celui de la manipulation de votre boitier) et c’est assez désagréable à l’oreille !

D’autres part avoir un micro séparé du boitier permet d’enregistrer un son en continue sur une vidéo tout en variant les prises de vues et ne pas avoir de coupure. Par exemple, dans la vidéo ci dessous, lorsque j’ai rencontré ces SDF j’ai posé mon micro et enregistré 3h de conversations et ai pu tourner mes plans pendant qu’ils me racontaient leur vie. Un vrai avantage car j’ai pu découper et mettre bout à bout mes scènes sans me préoccuper du son puisque le fichier audio était séparé du fichier vidéo !

Bref, vous pouvez malgré tout enregistrer évidemment de l’audio avec votre appareil, mais un micro externe est une vraie valeur ajoutée.

Plusieurs choix s’offrent ensuite à vous : un enregistreur comme les ZOOM (la référence étant le H4N, mais possédant le H2, croyez ces performances sont déjà assez incroyables) ou alors un micro « shotgun » type RodeVideo Mic. La différence ? Le ShotGun reste fixe sur votre boitier ou en bout de perche et enregistre les sons ambiant, il est très bien pour une interview face camera sans trop de bruits adjacents ou pour enregistrer l’ambiance d’une fête indienne ou les prières des moines Tibétains.

Un enregistreur type ZOOM permet d’être glissé dans une poche et d’installer un micro cravate par exemple et ainsi filmer quelqu’un ou quelque chose à plusieurs mètres de l’appareil photo en ayant un son parfait comme s’il était enregistré à coté du boitier ou encore de la voix off. Je vous rajoute une autre vidéo où l’ensemble de la voix off a été enregistré avec mon ZOOM H2 + une bonnette anti-vent pour supprimer tous les bruits de bouches ou respirations, cette vidéo est loin d’être parfaite, mais avouez que ma voix est quand même très bien reproduite et que le son est d’une qualité assez étonnante pour un micro qui m’a couté 120€ !

Je n’ai aucune action pour qui que ce soit, mais les marques références,à mon sens, sont : ZOOM, Tascam, RODE et SENHEISER (si par mégarde j’en ai oublié une, n’hésitez pas à me le dire). On trouve tous les tarifs, le ZOOM H1 démarre sur internet à 80€ et après c’est comme pour tout il n’y a plus de limite ! Concernant la bonnette anti-vent, c’est vraiment un accessoire à ne pas négliger car il se révèlera être un véritable allier dans toutes les conditions !

Laisser un commentaire

Commentaires

  1. Au niveau du poids de fichier sur un zoom, ça donne quoi ?

    • Jeremy

      J’ai pas le poids exact mais là comme ça je dirais 150g à peu près ! Avec le sabot sur la griffe flash ça va plutôt bien, après en même temps, est ce qu’il a besoin de rester fixer toute la journée dessus, ça je ne sais pas et ça peut être encombrant pour les photos, mais la qualité est assez incroyable et finalement je fais beaucoup plus attention aux sons qui m’entourent maintenant pour essayer de jouer avec ! T’en as un de micro externe toi ?

    • Jeremy

      P**** le fail, j’ai mal lu pardon ! Les poids de fichiers je trouve que ça passe en .wav, j’ai un fichier de 13minutes qui pèse 150Mo mais sur une carte 2Go t’as déjà de quoi enregistrer je trouve !

  2. Je possède le zoom h2, que j’avais plutot acheté pour de l’enregistrement de concert, et il est vraiment super : je ne pensais pas que le micro était si sensible. On peut choisir de parametrer l’angle d’enregistrement, et la sensibilité est énorme : une personne qui passe entre l’enregistreur et le « son » sera perçue (par un assourdissement).
    Tenir l’enregistreur à pleine main, et bouger sa main peut se faire entendre (ou alors je n’ai pas été assez loin dans les reglages, je ne m’en suis pas servi assez)

    Donc vraiment très bon, mais pas évident non plus !

    • Jeremy

      Pour moi le ZOOM H2, est clairement un achat vraiment intéressant, à tester en voyage, mais je pense qu’il y a des petites astuces à trouver pour éviter d’entendre le bruit des mains sur le micro, il faut que je me renseigne dessus, ça m’intéresse pour l’Inde pour éviter de le fixer à chaque fois sur l’appareil :) Merci Nico pour ton commentaire ! Tu l’utilises avec quel appareil ton micro ? J’ai jamais testé en concert, c’est vraiment bien ?
      P.S : si ça peut te rassurer je n’ai pas du tout pousser les réglages, mais il faudrait que je le fasse ça serait pas mal :)

      • Dans le mode d’emploi ils disent de mettre des gants, et j’avais pensé le poser sur une barre, via un gorillapod par exemple; le truc pour les concerts c’est d’être en hauteur, dans le foule c’est mort le son est trop sensible !
        Après par contre, sur les quelques concerts que où je l’avais testé dans de bonnes conditions, le son est vraiment impressionnant !

  3. J’avais acheté le Zoom Q3HD qui fait vidéo. Cela devait servir de paluche et de micro (et plus facile à synchroniser quand on a l’image, même si le poids des fichiers est beaucoup plus lourd). Par contre, les micros et les reglages sont moins performant que sur un H4.
    Enregistrer sur un microphone externe veut dire montage son en postprod. Attention à être assez rigoureux dans les enregistrements (surtout si on utilise plusieurs cartes memoire) sinon la synchronisation risque d’être un casse tête. Mais faire un enregistrement long comme pour ton petit docu reste super efficace.

    Pour le micro branché sur la griffe de l’appareil photo, vérifiez bien…ben que vous avez une prise miniJack ! C’est con, mais je me suis rendu compte que le mien en avait pas !!!

  4. Le Zoom H1 : 60g (sans les piles), tient dans une poche : c’est l’enregistreur parfait pour le documentaire, reportage, interviews, voyage ! Avec une bonne bonnette anti-vent (faite maison), il est parfait et je n’ai rien à redire sur la qualité du son. Bref, pas besoin de mettre plus cher :).

Posted By

Categories

Video