Comment photographier les étoiles et la voie lactée

Comment photographier les étoiles et la voie lactée

En apprenant la photographie petit à petit, je me suis découvert une passion pour les photos d’étoiles et de la voie lactée. Je ne connais rien en astronomie, et pourtant j’adore voir les étoiles se révéler sur l’écran de mon appareil et parfois, quand le ciel est assez clair, voir apparaître cette énorme cicatrice en travers du ciel appelée : voie lactée. Force est de constater que ça intrigue plus d’une personne aussi de savoir comment on fait, alors voici ma recette miracle (pas si miracle, mais juste efficace!). Je pars du principe que vous avez déjà des bases en photographie et maitrisez au moins les notions d’ « ouverture« , « ISO » et « vitesse« .

IMG_6145

IMG_6104

Les conditions météo

Pour photographier les étoiles et la voie lactée, il faut d’abord une nuit claire et si possible avec une une lune peu visible (évitez les soirs de pleine lune). Ensuite, vous l’aurez sans doute déjà remarqué depuis longtemps, mais les étoiles sont nettement moins visibles en ville qu’à la campagne ou à la montagne : la faute à la pollution lumineuse. Alors, un soir avec une nuit claire et dans un lieu à, au moins, 30 ou 40kms d’une forte source lumineuse (une ville par exemple) ça serait déjà des conditions assez idéales pour pouvoir vous essayer à l’astrophotographie.

Le matériel

Pour ça, il faut un trépied et un appareil photo, c’est faisable avec n’importe quel appareil photo qui a un mode manuel et avec lequel on peut régler les ISO manuellement, même si les meilleurs résultats seront obtenus avec un reflex. Cela n’est donc pas possible au moment où j’écris ces lignes, avec une GoPro par exemple.

Une fois les conditions réunies, sortez votre trépied et votre appareil photo. Mon « kit » de choix c’est mon reflex avec mon fidèle objectif 14mm f/2.8 : un ultra grand angle très lumineux, pour ne pas prendre en photo uniquement les étoiles mais aussi un peu de paysage pour rendre votre photo encore plus impressionnante en y incluant une montagne, des arbres ou tout ce que vous aurez sous les yeux.

IMG_6101-3

La technique de prise de vue

Passez votre objectif en mise au point manuelle et mettez votre appareil photo en mode manuel et réglez l’ouverture sur le plus petit chiffre que votre objectif vous permettra d’obtenir, avec mon objectif je me mets donc à f/2.8.

Montez la sensibilité jusqu’à 3200 ISO maximum pour éviter d’obtenir une image trop bruitée, après tout dépend de votre appareil et sa gestion du bruit. A réglages équivalents, une image prise avec un 5DMkIII sera moins bruitée qu’avec un 1000D par exemple, néanmoins pour débuter, on peut faire abstraction du bruit un temps pour comprendre le fonctionnement et commencer à se faire plaisir.

Après avoir réglé sur une grande ouverture et la sensibilité ISO, il reste à régler la vitesse. Etant donné qu’on photographie dans le noir, la grande ouverture et les hauts-ISO ne vont pas suffire, il va donc falloir faire une pose longue (d’où l’intérêt d’avoir un trépied). Pour se faire, il faut régler la vitesse à plusieurs secondes : 10, 20, 30 ou BULB. Le risque en faisant un pose trop longue, c’est que l’on en vienne à distinguer le mouvements des étoiles. Elles n’apparaiteront plus alors comme des « points » mais des « traits », se rapprochant alors d’un star trail (trainée d’étoile).

Mon « go-to mode » en général est f/2.8 – ISO 1600 – 15 secondes de pose. Mais retenez que chaque situation est différente alors ce qui fonctionne pour moi, ne fonctionnera peut-être pas pour vous, mais ça vous donne une idée, après amusez vous à réduire ou augmenter les ISO ou la vitesse pour voir ce qui vous correspond le plus.

Capture d’écran 2013-09-25 à 20.24.47

Récap’

Je sais que vous n’aurez pas toujours cet article sous la main, alors je vous ai concocté une petite fiche récapitulative à télécharger sur votre smartphone pour avoir toujours ses explications à porter de main lorsque vous sortirez faire vos premières photos d’étoiles et voie lactée. Vous n’avez qu’à enregistrer l’image ci-dessous.

etoiles2

Jeremy

Hello ! Moi c'est Jeremy, 27 ans, blogueur voyageur, passionné de belles images, de voyages, de montagne et d'aventures. Quand je ne suis pas derrière l'objectif, en bivouac en montagne ou en train de surfer, vous me trouverez sûrement en voyage ou en train de préparer ma prochaine aventure.

54 Comments
  • Grégory Mignard
    Répondre

    Bravo pour ce petit billet qui pourra aider pas mal de monde je pense ! J’ai bien aimé ta petite fiche à télécharger sur iPhone 🙂 Bonne idée (il n’est pas exclu que je te pompe l’idée pour certains de mes billets 🙂 )

    8 novembre 2013 at 8 h 46 min
    • JJM
      Répondre

      Bonjour,

      Merci pour ce superbe procédé. Je trouve les photos parfaites (même si elles sont perfectibles en qualité moyennant un matériel supérieur et surtout un procédé intéressant). Je voulais toujours faire de telles photos, votre article a été un déclencheur (sans jeu de mots) pour moi.

      Pour le procédé intéressant, je m’explique :

      Possédant également un Canon EOS 6D (full frame et à faible bruit d’image), je pense néanmoins améliorer encore le procédé en ne montant pas trop dans les ISO. Mais en augmentant le temps de pose (BULB). Comment éviter le « star trail » ? Eh bien en montant l’appareil photo sur un télescope moderne (Celestron Nexstar 5 SE), qui comporte une motorisation permettant un suivi automatique des étoiles, une fois mis en station. Au besoin en le positionnant en monture équatoriale, afin de permettre une meilleure pose longue sans aucun « star trail ».
      J’attends d’un jour à l’autre l’accessoire permettant de fixer l’appareil photo sur le tube du télescope et j’attends non moins impatiemment que le ciel soit enfin dégagé…
      Ensuite, je prendrai vraisemblablement des séries de 5 photos en HDR, que je traiterai en Raw Prophoto 16 bits sous Lightroom 5.3 64 bits et Photoshop CC 64 bits, de façon à pouvoir récupérer la quintessence de ces prises de vue.
      A plus tard, j’espère.
      Et encore merci pour ce procédé, auquel je pensais de plus en plus.
      Je vous communiquerai les résultats, si possible et si tout marche bien.

      2 février 2014 at 21 h 56 min
      • Striker
        Répondre

        j’attend également les resultats 😉 et quelques photos du montage également :p

        10 février 2014 at 23 h 06 min
      • Génial, n’hésitez pas à me partager vos résultats, je suis curieux de voir 🙂

        19 février 2014 at 18 h 05 min
  • Les Pavés Bordelais
    Répondre

    Merci pour cet article et la fiche pratique hyper bien pensée. Et félicitations pour ces photos, j’étais en admiration devant celles que tu as posté sur instagram (il me semble) alors encore merci de partager tes conseils. Rien de plus magique que d’espérer photographier les étoiles.

    8 novembre 2013 at 8 h 49 min
  • Je confirme ce que dit Greg : la petite fiche pour l’iPhone est une super bonne idée ! Elle est sur ma dropbox d’ailleurs 🙂

    8 novembre 2013 at 8 h 59 min
  • Nath
    Répondre

    Merci pour ce superbe article, les photos sont canons !

    http://lemondedenath.com/

    10 novembre 2013 at 7 h 46 min
  • MPchoco
    Répondre

    Ha, trop bien la fiche iPhone ! 🙂 merci Dji !

    12 novembre 2013 at 21 h 43 min
  • Jen-Oz
    Répondre

    Merci pour ces explications, et la fiche smartphone est vraiment une super idée, moi qui habituellement fait des captures d’écran à tout va… J’ai seulement une question, sachant qu’on se met en mise au point manuelle et qu’on y voit pas grand chose dans le viseur, y’a t-il un truc à savoir pour la faire correctement? Merci d’avance 🙂

    21 décembre 2013 at 11 h 57 min
    • A priori règle la mise au point sur l’infini et ensuite regarde la photo que tu viens de prendre, zoome dedans et vois si tu es nette ou floue et auquel cas ajuste un peu 🙂

      2 février 2014 at 17 h 37 min
    • Pour la mise au point sur un reflex je met en « liveview », zoome numériquement en visant une étoile et règle manuellement le focus. Si aucune étoile n’est assez visible, je vise la lune ou une lumière lointaine.

      24 juillet 2015 at 14 h 05 min
  • zannettacci
    Répondre

    Je suis le seul à trouver que ces photos contiennent énormément de bruit ? Pour moi elles sont vraiment pas belle !

    18 janvier 2014 at 23 h 14 min
    • Faire des photos des étoiles avec un reflex entrée de gamme ne permet effectivement pas d’avoir une bonne montée en ISO malgré un objectif qui ouvre à f/2.8. Aujourd’hui, je possède un reflex full frame qui gère beaucoup mieux cela. Malgré tout, je trouverais ça stupide de ne pas s’entrainer à faire des photos sous prétexte que l’appareil n’est pas totalement adapté, je n’ai jamais eu la prétention de dire que ces photos étaient parfaites bien au contraire, je le dis d’ailleurs dans l’article « on peut faire abstraction du bruit un temps pour comprendre le fonctionnement et commencer à se faire plaisir. » L’appareil ne permettait pas d’obtenir des images vraiment propres à hauts ISO, je le reconnais. Le but de l’article était simplement d’expliquer comment faire car tout le monde ne fait pas de la photo tout de suite avec un 5D et non d’étaler mes clichés pour « briller ».

      19 janvier 2014 at 0 h 14 min
      • lolo
        Répondre

        d’accord, merci de l’explication, je comprends mieux 🙂 cependant j’aimerais beaucoup voir tes photos de la voie lactée, ou des étoiles, avec ton 5D. d’ailleurs tu as le markII ou III ?

        20 janvier 2014 at 20 h 11 min
        • J’ai un Canon 6D l’intermédiaire entre un 5DMkII (qui n’est plus édité) et un 5DMkIII en gros c’est un MarkII bodybuildé et un MarkIII downgradé mais ça reste un full frame. Je n’ai pas encore eu l’occasion de shooter d’étoiles avec mais ça ne saurait tarder, je les posterai surement sur le blog donc n’hésite pas à revenir jeter un oeil de temps en temps 🙂

          2 février 2014 at 17 h 36 min
  • skalp
    Répondre

    Salut,

    tout d’abord merci pour cet article super bien expliqué.

    Je connaissais la technique de la pose longue mais je ne pensais vraiment pas que ça marchais pour les etoiles. J’ai toujours cru à un super appareil très sophistiqué… tu casses un mythe lol

    Merci je testerais dès que possible (conditions adequat)

    Skalp

    13 mars 2014 at 12 h 25 min
    • JJM
      Répondre

      Bonjour,

      Le beau temps est de retour… Mais la Lune également. J’ai pu observer au télescope de superbes cratères très détaillés sur sa ligne de partage clarté/obscurité, mais en contrepartie, rien d’autre à part Jupiter et Mars. Mais le ciel était voilé, pas de quoi s’extasier, c’était flou. Et surtout, pas de voie lactée visible à cause de la trop grande clarté de la Lune. Par contre j’ai monté mon 6D sur le télescope, je suis passé en monture équatoriale et mis en batterie la commande à distance par radio. Tout marche bien , mais il faut encore attendre..

      14 mars 2014 at 20 h 44 min
  • wow merci pour cette fiche récap 😉 je pars dans 1 mois aux Etats-Unis et j’espère pouvoir réussir à photographier des ciels étoilés.. Btw, je découvre ton blog et je suis totalement fan ! Bonne continuation à toi !

    16 mars 2014 at 18 h 37 min
  • mattdusud
    Répondre

    super article merci!! avec une ouverture f/3,5, je peux arriver à un résultat similaire, quitte à rallonger la durée d’ouverture? Merci d’vance

    2 avril 2014 at 15 h 47 min
  • Théo
    Répondre

    Bonsoir, je cherchais des infos plus précise, notamment sur l’alternative consistant à prendre plusieurs photos et à les superposer ensuite via Photoshop ou autre (je te conseille de te renseigner si tu n’en a pas entendu parler) mais en tout cas sache que j’ai trouvé ton article très bien expliqué pour des débutants, et surtout l’idée de la « fiche portative » est tout simplement géniale ! C’est exactement ce qu’il me faudrait mais avec les infos que je cherche.

    Bonne continuation !

    7 mai 2014 at 23 h 13 min
      • Brendan
        Répondre

        Pour superposer des photos prise des étoiles il existe le logiciel Iris.

        24 avril 2017 at 12 h 07 min
  • Alexandre
    Répondre

    Bonjour

    Je voulais avoir une précision sur tes photos avec le ciel étoilé.
    Tout d’abord les photos présentées ci dessus sont faites avec l’obj Samyang ?
    On ne voit pas le mouvement des étoiles, as tu retouchées les photos avec un logiciel spécial (autre que LR ou PSD) ?
    Merci d’avance

    En tous cas tes photos sont magnifiques. J’adore tes angles, les scènes, les couleurs, …

    A bientôt

    Alexandre

    9 juillet 2014 at 15 h 47 min
  • Helene
    Répondre

    merci pour ce superbe billet ! je pensais que ce n était pas à ma portée non plus!
    j ai été en vacances sur l ile de la réunion et les ciels étoilés là bas sont magiques .. j ai regretté de ne pas pouvoir les prendre en photo ….
    Par contre petite question, est il possible de réussir à faire de telles photos avec un 50mm f1.4 ?
    Merci d avance ..
    au plaisir de vous lire

    22 juillet 2014 at 16 h 44 min
  • astrid
    Répondre

    Merci beaucoup !

    23 août 2014 at 22 h 26 min
  • Elisa
    Répondre

    Merci pour cet article, la photo de nuit est quelque chose de vraiment magique ! Je débute et photographie et j’ai suivi les conseils en faisant des poses de 10 à 30 secondes avec une ouverture de 4,8 et une sensibilité iso de 1500. Le résultat est satisfaisant mais mon ciel apparaît orange. Pourtant j’habite à la campagne, il ne doit pas y avoir de pollution lumineuse. Existe-t-il une technique pour que le ciel reste dans les tons noirs – bleus ? Merci d’avance

    1 septembre 2014 at 23 h 27 min
    • patrick L
      Répondre

      chargez alors google earth et aussi les cartes de l’avex pour l’astrophoto. Alors vous aurez une surprise désagréable. le probleme de la pollution lumineuse c’est que les nuages réfléchissent la lumiere et donc on voit plus rien.. Contre cela je prends apres minuit de facon à avoir l’eclairage public coupé.

      encore que à des endroits cela ne soit pas coupé l’eclairage.

      17 avril 2015 at 0 h 10 min
  • Mickael
    Répondre

    Merci pour cette aide, j’ai tenté grâce a vous de faire des photos de la voie lactée avec mon 60D. Je suis pas encore content du résultat mais, j’ai réussi une ou deux photos avec mon 17/85 😉

    2 septembre 2014 at 1 h 54 min
  • Fewouil
    Répondre

    2.8 wtf ?

    14 septembre 2014 at 19 h 46 min
    • Anthony
      Répondre

      Je serais également curieux (comme Fewouil) de connaître la motivation du f/2,8 ?
      Car à mon sens, cela ne coïncide pas avec une ouverture permettant d’avoir une netteté absolue sur tout le cliché (et en sus, le piqué est souvent légèrement minoré aux ouvertures extrêmes).

      A mon humble avis, une ouverture de l’ordre de f/9 ou f/11 serait plus pertinente, afin de disposer d’une image nette en intégralité…

      Je serais honoré de recevoir ton avis DJSupertramp sur cette vision de l’astrophotographie.

      28 octobre 2014 at 17 h 31 min
      • On se met à 2,8 pour capter le maximum de lumière dans le minimum de temps cela permet aussi de limiter la monté des isos.

        Si on ferme un peu plus notre diaph on va devoir compenser par un forte monté des isos ( du coup il y aura bcp de bruit) , ou augmenter le temps de pose et la on se retrouve avec un léger filé d’étoiles.

        11 novembre 2014 at 9 h 18 min
  • Mhoos
    Répondre

    Merci pour ce tuto, grâce auquel j’ai réussit mes Photos de nuit à Monument Valley il y a 3 semaines. Une nuit étoilée parfaite 🙂 Et des photos souvenirs magnifiques, merci !

    27 novembre 2014 at 6 h 50 min
  • patrick L
    Répondre

    je suis dans un village, mais apres minuit les choses sont gérables car le maire coupe la lumiere.

    Je me mets en iso 3200 sur d3000 mais j’arrive pas à la retouche à avoir la quantité d’etoiles que je vois sur les photos et je me mets à f/2.8 et pose 20 secondes.

    Mais j’ai uniquement quelques étoiles comme résultat et j’ai presque pas de pollution lumineuse apres minuit.

    est ce que vous avez une idée du probleme ? merci d’avance et aussi pour vos conseils.

    patrick !

    17 avril 2015 at 0 h 04 min
    • Rémi
      Répondre

      Bonjour Patrick,

      Bien sûr, on peut partir du principe que c’est une nuit peu étoilée, mais si j’ai bien compris, tu vois quand même les étoiles sur la photo, avant la retouche, donc ça m paraît quand même bizarre…

      Après, peut-être que le logiciel de retouche que vous utilisez n’est pas très performant, et dans ce cas, RawTherapee est une bonne alternative gratuite aux gros logiciels de retouche souvent très chers ! En tout cas, il restitue pas mal de détails sur les photos de nuits étoilées et circumpolaires.

      Ou alors de mauvais réglages à la retouche, balance des blancs, contraste, température, teintes,…

      J’espère vous avoir aidé…

      9 mai 2015 at 9 h 56 min
  • Super article, merci pour ces conseils et ta feuille recapitulatif, je vais bientot m’equiper pour pouvoir faire ces photos de nuit, ton article sur le lac blanc m’a donne vraiment envie 🙂

    25 avril 2015 at 22 h 50 min
  • Rémi
    Répondre

    Bonjour à tous,

    Alors tout d’abord merci pour ce tuto très bien expliqué !

    Cependant, j’ai quelques questions :
    – Lorsque je prends mes photos, avant de les retoucher, juste en les regardant à l’écran, est-ce que si je ne distingue pas la voie lactée, cela veut forcément dire que je ne l’aurait pas à la retouche ?
    – Je vis dans une petite ville de 3000 habitants, la pollution lumineuse est-elle un problème ?
    – Pour la lune, est-ce réellement impossible de photographier la voie lactée avec une pleine lune, par exemple, où est-ce juste dérangeant ? Ce soir, le ciel est dégagé et je voudrais essayer de faire des photos de la voie lactée mais la lune est tout de même visible à 86 %, est-ce déjà perdu d’avance ou je peux quand même essayer ?

    Pour info, je débute dans la photo, j’ai 14 ans, un Canon EOS 1200D et je pense que le choix le plus judicieux entre mon 18-55mm et mon 70-300mm est bien sûr le 18-55mm…

    Merci pour vos réponses,
    Rémi

    7 mai 2015 at 16 h 36 min
    • Rémi
      Répondre

      Merci pour votre réponse très bien expliquée !

      Bon, maintenant avoir obtenu toutes les réponses à mes questions, je n’ai plus qu’à essayer dès que toutes les conditions seront réunies !

      Merci beaucoup !

      P.S. : Si vous souhaitez voir mes futures photos, vous pouvez aller consulter mon Instagram : @remi.0712 Pour l’instant, je n’ai pas beaucoup de publications mais j’espère grâce à vos conseils arriver à tirer de bons clichés !

      8 mai 2015 at 12 h 14 min
  • Eric
    Répondre

    Excellent article !
    Bravo et encouragements pour ce très bon blog.

    9 août 2015 at 4 h 06 min
  • Dumas
    Répondre

    Merci beaucoup pour cette notice d’information. Juste une précision assez importante, en exposition longue, pensez à désactiver le stabilisateur d’image. L’objectif cité n’en a pas mais les objectifs récents en sont souvent équipés (et même à 24 mm)

    16 août 2015 at 8 h 40 min
  • Wouaibi
    Répondre

    Bonjour,

    Très jolies photos. J’aime beaucoup les paysages terrestres que tu associes à tes ciels étoilés. Je voulais justement savoir comment tu procèdes pour les avoir toujours éclairés/débouchés. Voir les détails de ces montagnes lointaines me bluff ! Quelle est la technique que tu utilises ? Merci d’avance et bonne continuation.

    22 août 2015 at 21 h 44 min
  • Je me suis longtemps posée cette question, et j’ai maintenant une réponse simple, claire et précise. Merci ! Et doublement merci pour le petit récap’ à la fin, c’est top ! J’espère réussir à capturer les étoiles aussi bien que tu le fais un jour, tes photos me font vraiment rêver. Bravo !

    28 août 2016 at 17 h 52 min
  • Arias
    Répondre

    Bonjour,bonsoir j’ai une question j’aimerai me lancer dans la photographie et je ne sais pas vraiment quel appareil acheter
    Pouvez vous me conseiller quel caméra acheter en premier pour faire des photos de bonne qualité et bien sûre essayer de faire des photos magnifique comme ceux là ?

    9 septembre 2016 at 20 h 10 min
  • Weecky
    Répondre

    Bonsoir !
    Je traînais sur le site Pinterest en essayant de trouver quelques petites astuces photographique et je suis tombée sur l’image explicatif que vous donniez pour smartphone. Alors par curiosité et parce que la photographie me passionne, j’ai tenté votre méthode avec mon Canon EOS 1100D et il s’avère que ça marche vraiment bien !
    Bon évidemment il faut un peut bidouiller parce que comme vous l’avez dit, les réglages sont différents seront les appareils, …
    Bref, je suis bien contente d’être tombée sur le site du créateur parce que j’ai enfin atteint mon objectif : Obtenir une magnifique photo d’étoiles.

    Je vous remercie infiniment pour votre aide et vous souhaites une très bonne continuation, bravo !

    23 février 2017 at 0 h 59 min

Post a Comment