Meet Julian Bialowas

Meet Julian Bialowas

Depuis quelques années, j’ai une forte propension à être victime des images. Oui vraiment. Je me suis découvert une vraie passion pour l’image, voir une belle photo ou une belle vidéo m’émoustillone, m’émeus, me rend… me provoque des émotions. Du coup je suis beaucoup de photographes sur Twitter, Facebook et Flickr, je vous en parlerai sûrement tôt ou tard (plutôt tard d’ailleurs j’imagine). Mais aujourd’hui, j’avais envie de parler de Julian Bialowas, un designer / photographe canadien.

J’ai découvert son travail il y a… pfiou. Quelques années. C’était lors de son projet 365 – 1 photo par jour pendant 1 an. Mais attendez, partez pas trop vite, ne vous dites pas « encore un énième projet 365 » non. Attendez de voir. C’est frais, c’est inspirationnel à souhait, et quand on commence à scroller à travers l’album flickr… on ne s’arrête plus. Son nom ne vous est pas inconnu ? Je vous avais déjà parlé de lui dans mon article à propos de comptes instagram outdoor à suivre, et vous entendrez certainement à nouveau parler de lui ici pour plein d’autres choses. Stay tuned.

bialowas_a

Bio
Comme il le dit si bien lui même, quand il n’est pas derrière son appareil photo, il est en train de se balader dans les montagnes. C’est un passionné des grands espaces, il a longtemps randonné  sur les chemins de la l’Alberta et de la Colombie Britannique et a aujourd’hui déménagé à San Francisco, et croyez moi, ses photos sont toujours dingues ! Après avoir longtemps suivi son travail, j’ai décidé de creuser un peu plus, et d’en apprendre un peu plus sur celui qui m’a en partie donner envie d’essayer de me mettre à la photo et qui joue un rôle majeur dans mon inspiration quotidienne. Un mec simple, sympa, bourré de talent.

C’est en 2008, après avoir obtenu l’équivalent de notre bac français, qu’il s’est vraiment lancé dans la photo et a alors créé son compte Flickr. La même année, il feuilletait un magazine photo et c’est en tournant les pages qu’il s’est rendu compte que c’était le métier de quelqu’un de mettre en forme les images, mais que ça marchait aussi pour les journaux, les logos, les applications iPhone… bref, tout ce qui avait besoin d’une identité visuelle pour communiquer… et ça a fait ’tilt’, aucun prof ne nous parle jamais de ce type de métier, mais il s’est accroché à cette idée jusqu’à devenir graphic designer. Avant ça il voulait être ingénieur, comme on nous pousse souvent à faire en cours et que ça serait assurer une bonne situation avec un bon salaire – le succès était garanti : Success is money and money is happiness. Mais 1 semaine avant de débuter les cours, quelque chose ne tournait pas rond, ingénieur ne le faisait pas rêver surtout s’il fallait faire ça pour le reste de sa vie, et peut être que finalement le bonheur c’est ça le succès, pas l’argent, contrairement à ce qu’on nous répète souvent. Julian a alors foncé dans ce sens et s’est lancé dans ses deux passions : la photo et le design. « It seemed unconventional and irrational to many people I knew. But I was going to take this path, I knew it was something I had to do. And I would make it my goal to inspire others to do the same. I can safely say It’s been the best decision of my life to date. »

bialowas_c

bialowas_g

Les projets
Un jour en traînant sur Photoshop, il a trouvé par hasard ce petit truc qui manquait à un bon nombre de photos qu’il avait déjà prises et qui manquaient d’intérêt pour être publiées sur Flickr : du texte. Le 365q project était né. D’octobre 2010 à octobre 2011, il a alors partagé chaque jour une photo de sa bibliothèque à laquelle il ajoutait une citation inspirationnelle avec une typo originale. Un projet 365 avec un seul but : inspirer, motiver les autres. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça marche.

Ce projet l’a inspiré lui même à aller plus loin que Tumblr et a alors créé un magazine : 16HOURS en colaboration avec l’australien Sian Richardson. 16HOURS pourquoi ? C’est le décalage horaire entre Calagary (Canada) et Sydney (Australie). Le projet a duré de mai 2011 à février 2013. Le magazine a été créé toujours dans cette volonté d’inspirer ses lecteurs à aller plus loin qu’une simple inspiration par une photo et un texte mais pour les pousser à vivre cette aventure eux même. To get up, go out and start exploring. We believe there’s inspiration everywhere and in everything, you just need to go out and find it. 

J’ai suivi ces deux projets de très près et si le magazine n’était pas donné (10$ en version digitale), rien qu’en posant les mains sur le papier, on commençait déjà un peu à voyager, la qualité est bluffante. Le toucher est déconcertant. Pas de firoritures, peu de texte, pas de publicité. Du minimalisme, de l’inspiration de qualité. J’adore les beaux magazines et celui là a été un vrai coup de coeur.

bialowas_i

bialowas_e

bialowas_h

Dernier projet en date « This is Oregon » en collaboration avec la marque terrible de lunettes : Shwood Eyewear. (vraiment ces lunettes sont juste de l’art, c’est magnifique : tout est fait main et en bois !). Avec This Is Oregon, Julian voulait aller plus loin que ces projets précédents. L’Oregon est un état souvent boudé par nous, touristes européens lors d’un voyage aux USA, et pourtant preuve que ses projets ont fonctionné, dès que je pars aux Etats Unis, je mets clairement l’Oregon en must see.

Son idée a été de prendre Portland (capitale de l’Oregon) comme point central et de partir dans 10 destinations différentes à moins de 90minutes de route de cette ville pour montrer les paysages incroyables qui attendaient toujours d’être explorés. De la côte ensoleillée aux montagnes enneigées, en passant par une nuit à la belle étoile dans l’arrière pays, il y a toujours quelque chose pour quelqu’un, quelque part. A chaque nouveaux lieux, ils photographiaient une scène qui illustrait au mieux la destination, ont regroupé tout ça sur le site ThisIsOr.com et y ont ajouté un panorama à 360° et un itinéraire Google Maps pour trouver son chemin pour découvrir l’endroit à notre tour. Résultat, j’ai trop envie d’aller découvrir l’Oregon. Si vous cliquez, vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenu 🙂

Ses sources d’inspirations ?

La Nature et la musique qui tourne toute la journée.

« J’ai déménagé d’une superbe région d’un magnifique pays : Je vivais à une bonne heure des Montagnes Rocheuses et avais la chance de les voir tous les jours depuis ma ville. J’ai passé autant de temps que je pouvais dans les montagnes – toutes les semaines si je pouvais, je suis une randonneur passionné et j’adore me retrouver là bas. J’avais toujours un appareil sous la main pour rapporter des souvenirs. Je viens de déménager dans une nouvelle région qui est radicalement différente mais tout aussi belle : avoir l’océan, la plage, les falaises et la forêt aussi près de la maison m’inspire énormément et me confortent dans mon idée de passer toujours plus de temps à l’extérieur. « 

« Pour la musique j’écoute beaucoup Sigur Ros, Jóhann Jóhannsson, Max Richter, Olafur Arnalds et Explosions in the Sky. » La musique a une très grande importance dans son approche de la photo, du design, les sons naturels et rythmés de Jonsi par exemple, le transportent littéralement, une véritable évasion. Mais tout ça n’est rien comparé au plaisir d’arriver au sommet d’une montagne à la sueur de son front. Qui pourrait bien vouloir contredire ça ?!

“the moment the alarm clock rings at quarter to the five in the morning to driving through a dark, quiet motionless city to pick up my best of friends. To be on an empty highway before dawn breaks listening to Ára Bátur by Sigur Rós. And into the woods before the sun has risen. To rise onto a ridge as the sun peaks overs the nearby ranges, to continue climbing and finally stepping onto the summit. Which is a feeling I cannot put into words. Thatʼs where I find my inspiration. Itʼs what I live for.”

Julian trouve son inspiration en étant toujours entrain d’explorer, découvrir de nouveaux coins avec le même souci d’inspirer les autres.

Chaque nouvelle image est une bouffée d’air frais, une nouvelle vision sur ce qui nous entoure et qui prouve que finalement l’aventure se trouve aussi au coin de la rue. Voyez plutôt.

bialowas_f
ipc057c
ipc072c
ipc073c
ipc100c
ipc117c
ipc119c
ipc121c
ipc050c
bialowas_b

 

« If you believe in it, then anything is possible. » – Travis Rice.

Alors, ça y – est ? Vous aussi vous êtes inspirés prêts à faire votre sac et prendre votre appareil photo ? C’est le moment !

Vous pouvez suivre Julian sur TwitterInstagram – Flickr Portfolio

 

Watch. Be inspired.
Jeremy

Hello ! Moi c'est Jeremy, 27 ans, blogueur voyageur, passionné de belles images, de voyages, de montagne et d'aventures. Quand je ne suis pas derrière l'objectif, en bivouac en montagne ou en train de surfer, vous me trouverez sûrement en voyage ou en train de préparer ma prochaine aventure.

5 Comments

Post a Comment